Tsonga: «Je ne m’inquiète pas trop»

Avec le soutien de
Jo-Wilfried Tsonga en conférence de presse après son élimination au premier tour du tournoi de Metz le 18 septembre 2018

Jo-Wilfried Tsonga en conférence de presse après son élimination au premier tour du tournoi de Metz le 18 septembre 2018

Jo-Wilfried Tsonga, battu mardi au premier tour du tournoi ATP de Metz pour son retour en compétition après sept mois d’absence à la suite d’une opération du ménisque gauche, s’est montré mardi plutôt satisfait de son match, affirmant ne pas être inquiet pour la suite.

«Je ne m’inquiète pas trop, a affirmé Tsonga, 73e joueur mondial. Il faut continuer à travailler et retrouver des qualités au fur et à mesure du temps pour essayer d’aller gagner des matches. Il faut que mon corps s’habitue à jouer sous tension. Ça va prendre du temps.»

Tsonga, battu en double la veille, a perdu au premier tour du tournoi ATP de Metz devant le tenant du titre allemand Peter Gojowczyk (45e), vainqueur 6-7 (5/7), 6-3, 6-4 en 1h44.

L’ancien N.1 s’est pourtant montré plutôt satisfait: «Ça n’a pas été si mal. Gojowczyk reste un joueur du Top 50 et ce n’était pas évident pour moi de rencontrer un joueur de cette qualité tout de suite. Je trouve que je ne m’en suis pas trop mal sorti. J’aurais pu gagner ce match si j’avais été un peu plus lucide, mais c’est normal. Il manque de la compétition. Maintenant, il faut continuer, enchaîner, disputer d’autres tournois, d’autres matches et progresser physiquement.»

«Pas encore les jambes» 

Tsonga était bien parti dans son premier match après une aussi longue absence. Il a mené un set à rien après avoir conclu le tie-break à la volée (7-5). Mais il a ensuite manqué de rythme et paye logiquement ses sept mois d’absence.

Le triple vainqueur du tournoi lorrain (2011, 2012 et 2015) a été opéré début avril pour soigner une fissure du ménisque gauche et n’est plus apparu en compétition depuis son abandon en demi-finale à Montpellier début février.

«Dans le jeu, je suis assez loin de ce que je peux faire. Je n’ai pas encore les jambes. Mais j’ai accroché un Top 50 alors que je n’ai pas joué depuis huit mois. Le tennis ne s’est pas envolé non plus», a dit un Tsonga confiant après sauvé deux balles de match avant de s’incliner.

Le Manceau a eu du mal à s’appuyer sur ses genoux et a souvent été dépassé même sur certains services plutôt lents. Il a eu aussi beaucoup de difficultés sur les retours.

Tsonga a prévu de poursuivre sa phase de reprise la semaine prochaine au Challenger d’Orléans avant deux semaines de récupération et de préparation physique.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires