Kelly La Venture: «Le manque de compétences n’est pas uniquement le problème de Maurice»

Avec le soutien de
Le Dr Kelly La Venture a aidé l’université de Maurice à mettre sur pied l’University-Industry Liaison Office.

Le Dr Kelly La Venture a aidé l’université de Maurice à mettre sur pied l’University-Industry Liaison Office.

Est-ce votre première visite à Maurice?
J’ai été choisie par l’université de Maurice (UoM), dans le cadre du Fulbright Specialist Program (NdlR, il s’agit d’un programme d’échange permettant aux universitaires et spécialistes américains de s’engager dans des projets dans les pays hôtes pour une période de 2 à 6 semaines), pour une durée de 6 semaines, soit du 1er août au 11 septembre.

Parlez-nous des objectifs de votre visite à Maurice.
L’objectif principal de ma visite et du projet global était de créer l’University-Industry Liaison Office (UILO). L’UILO sert de «guichet unique» pour toutes les passerelles entre le monde universitaire et l’industrie. Sa mission est de cultiver et d’encourager des relations mutuellement bénéfiques dans tous les secteurs de l’industrie et avec des organisations gouvernementales et à but non lucratif du monde entier.

Que pensez-vous de la collaboration entre l’industrie et l’UoM?
Les intervenants de l’industrie et les dirigeants actuels de l’UoM comprennent l’importance de la collaboration entre eux pour cultiver, encourager et accroître cet engagement. D’où la formation de l’UILO. Ce qui n’est peut-être pas très connu en dehors de l’UoM, c’est qu’il existe déjà de nombreuses collaborations importantes avec l’Industrie.

Quels sont les secteurs les plus prometteurs en termes d’emploi pour les jeunes dans une économie comme Maurice?
Dans le Plan stratégique pour la République, le gouvernement a identifié plusieurs secteurs de croissance et catalyseurs de croissance. Les secteurs de croissance comprennent la fabrication et les catégories des micros, petites et moyennes entreprises (PME), les technologies de l’information et de la communication, les services financiers, l’économie océanUn défi majeur est décrit dans le Plan stratégique pour la République : «Améliorer la qualité de l’éducation et de la formation: l’éducation est axée sur les connaissances théoriques, ce qui conduit à un manque de compétences techniques, l’un des principaux moteurs du chômage.»

L’UoM améliore continuellement la qualité de l’enseignement qu’elle prodigue et travaille avec diligence pour s’adapter au monde du travail. L’enseignement supérieur est appelé à devenir un pilier de l’économie.

L’UoM encourage l’esprit d’entreprise, l’entrepreneuriat, la recherche, l’innovation, les applications pratiques et la collaboration avec l’industrie afin que ses étudiants puissent développer les compétences nécessaires pour devenir des employés productifs et des leaders innovants.

Le manque de compétences n’est pas uniquement le problème de la République de Maurice, c’est un problème mondial et critique qui a de nombreuses implications. Les parties prenantes de l’UoM, du gouvernement et de l’industrie reconnaissent ce problème et travaillent ensemble pour y remédier.

Envisagez-vous d’autres projets à Maurice après votre visite et avez-vous l’intention de développer une collaboration plus étroite avec l’UoM
Il pourrait y avoir davantage de collaboration avec l’UoM, les parties prenantes de l’industrie et moi-même en ce qui concerne la question du déficit de compétences. Avec la création de l’UILO, il existe une coordination et un renforcement des liens université-industrie et la promotion de partenariats stratégiques avec l’industrie pour pallier ce problème, améliorer l’enseignement et l’apprentissage, s’engager dans des activités de recherche et de développement collaboratives. C’est un travail important. J’espère en faire partie grâce à une collaboration future.

Bio express

Le Dr Kelly La Venture travaille à l’université d’État de Bemidji (Minnesota, États-Unis). Elle est la présidente du conseil d’administration de la Chambre de commerce de la région de Bemidji et membre du groupe régional d’alignement stratégique de la région du Grand Bemidji. Co-auteure de «The Human Factor to Profitability: Building a People-Centered Culture for Long-Term Success», elle est aussi conférencière.

Kelly La Venture est titulaire d’un doctorat en développement organisationnel, d’une maîtrise en administration des affaires, d’une maîtrise en sciences de la formation et d’une licence en Business Administration.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires