Sandcastle Studio: Tikomik bâti sur le roc

Avec le soutien de
«Jungle Beat the movie», film d’animation de Sancastle Studio, doit sortir début 2020.

«Jungle Beat the movie», film d’animation de Sancastle Studio, doit sortir début 2020.

Sandcastle Studio est un studio indépendant qui a fait le saut d’Afrique du Sud à Forbach. Il a présenté son projet Jungle Beat The movie, la semaine dernière. Budget de ce film d’animation: cinq millions de dollars US.

Pourquoi avoir décidé d’implanter Sand- castle Studio à Forbach? La semaine dernière, Sandcastle Studio a présenté son projet de film d’animation, Jungle beat the movie. Phil Cunningham, producteur exécutif vante les mérites de Maurice en termes de «loi protégeant la propriété intellectuelle. C’est essentiel dans le secteur des films d’animation d’avoir un environnement bien structuré. Maurice est mieux équipé que l’Afrique du Sud, dans ce domaine». Ensuite vient le cadre financier. «Maurice est stable et sûr, cela se voit sur le marché des devises.» Troisième avantage: la beauté du pays et la sécurité qui y règne. «C’est facile d’y attirer des employés de l’étranger.» Brent Dawes, le réalisateur, estime quant à lui que «les autorités encouragent beaucoup les gens à venir ici, même si l’animation n’est pas l’objectif principal du Film Rebate Scheme». Budget de Jungle Beat the movie : cinq millions de dollars américains. Ce que les responsables qualifient de «très petit budget. À Hollywood, une minute dans un film d’animation coûte des millions à produire»

Par contre, le principal désavantage de Maurice, c’est le manque de maind’œuvre qualifiée et formée dans ce secteur. Phil Cunningham affirme que lors de discussions avec l’Economic Development Board, «nous leur avons dit qu’il faut trois ans pour former des animateurs. Pour le moment, il n’y a personne avec les compétences voulues. Au recrutement, on demande deux ans d’expérience. C’est ce qu’il faut pour être vraiment efficace». Il se dit conscient que «s’installer à Maurice est un processus qui va prendre du temps». Pour que cela fonctionne, il faut impérativement un partenariat public-privé, insiste-t-il. «Nous pouvons créer des emplois mais nous dépendons de ce que le gouvernement fait en matière de formations.»

Dans la foulée, il annonce la venue prochaine de The Animation School, école sud-africaine présente à Cape Town et Jo’burg. «Elle est classée 18e dans le monde. Ce n’est pas encore définitif, mais elle envisage d’installer une branche à Maurice l’année prochaine. For us to grow, we need them to come.» Selon Phil Cunningham, Sandcastle Studio n’est pas un investissement isolé. Il a l’ambition d’être un catalyseur pour créer l’écosystème propice au développement de ce secteur.

Jungle beat, du petit au grand écran

À l’origine, Jungle Beat est un dessin animé diffusé à la télévision. Sandcastle Studio planche actuellement sur «Jungle Beat the movie», la version longue pour le cinéma. «Nous construisons à partir d’un nom que beaucoup de gens connaissent déjà.» Le film d’animation doit sortir début 2020. Mais le marketing du film démarre cette année à l’American Film Market, puis ce sera Berlin en février, Cannes en mai, Toronto en septembre 2019.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires