Lorde: cinq chansons à découvrir ou redécouvrir

Avec le soutien de

Elle n’a que 20 ans. Pourtant Lorde est considérée comme l’une des plus grandes artistes de la planète Pop. Environ quatre ans après la sortie de «Pure Heroine», la néozélandaise revient avec «Melodrama». Un album qui aborde les peines de cœur, la solitude et l’isolement… Découvrez ou redécouvrez cinq tubes de cette chanteuse qui a connu une ascension fulgurante avec «Royals».

Green Light

 
 

Cette chanson figure en tête de liste sur son dernier album. «Green Light» parle d’une ancienne relation amoureuse qui s’est mal terminée et de la reconstruction après la rupture. Lorde s’est inspirée d’une jeune femme ivre qui dansait tout en pleurant lors d’une fête à cause de son ex, et qui le lendemain a commencé a décidé d’aller de l’avant…

Royals

 
 

Mais de qui parle-t-elle dans cette chanson ? Il semblerait qu’elle y évoque de nombreux chanteurs qui sont fan de bling-bling. En effet, Royals se moque des chansons dont les paroles valorisent les objets qui laissent rêveur. 

Liability

 
 

Ce titre figure sur le nouvel album de la chanteuse néozélandaise. C’est simplement accompagnée au piano que la jeune femme vient titiller les cordes sensibles avec cette chanson. Sortez vos mouchoirs… 

Magnet 

 
 

Ce duo avec Disclosure raconte une relation qui se fragilise. Mais la jeune femme veut se battre jusqu’au bout même si elle sait dans sa tête que la bataille est perdue d’avance. 

Sober II (Melodrama)

 
 

Cette chanson qui figure sur «Melodrama» est l’une des plus tristes de cet album. C’est avec force qu’elle revient sur des évènements passés, debout au milieu d’une salle de fête qui, si hier encore était remplie, est vide aujourd’hui. «Limelight, Lose my mind, Limelight, Lose my mind, Limelight, Lose my mind, Limelight…»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x