Mauritius Olympic Committee Grant Scheme: Rs 3M à 41 médaillés potentiels aux JIOI 2019

Avec le soutien de
Phlippe Hao Thyn Voon remettant des enveloppes aux badistes.

Phlippe Hao Thyn Voon remettant des enveloppes aux badistes.

C’est un «rêve qui se concrétise» pour Philippe Hao Thyn Voon. Au Ram Ruhee Olympafrica Centre, Trianon, mercredi 12 septembre, en présence du le président du Comité olympique mauricien (COM) a procédé au lancement du Mauritius Olympic Committee Grant Scheme, d’un montant avoisinant Rs 3 millions, à l’intention de 41 potentiels médaillés aux Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) 2019. 

Ce soutien financier du COM vise à aider les bénéficiaires à bien se préparer pour les JIOI. «La Solidarité olympique a apprécié ce projet qui est une grande première pour les JIOI et le COM ; chaque projet doit être justifié auprès de la Solidarité olympique. L’aide du Comité international olympique (CIO) n’est pas faramineuse mais elle permet de bien s’organiser avant les Jeux», affirme Philippe Hao Thyn Voon. 

Le ministre Stephan Toussaint en compagnie des judokas.

«Il faut féliciter le COM. C’est important que dans le cadre des JIOI, les athlètes aient l’aide nécessaire pour se motiver.»

Concrètement, dit-il, chacun des 41 sportifs recevront Rs 5 000 mensuellement de septembre 2018 à juillet 2019. Huit disciplines sportives sont concernées par cette aide : l’athlétisme (6 bénéficiaires), le badminton (6), le cyclisme (5), le judo (5), la natation (4), le tennis de table (6), l’haltérophilie (6) et la voile (3). 

La boxe n’a pas eu ce privilège. «La Solidarité olympique n’a pas autorisé le COM à en faire de même pour les boxeurs, l’aide financière du CIO étant suspendue pour l’Association internationale de boxe amateur (AIBA)», précise Philippe Hao Thyn Voon. En attendant, le «COM verra avec le ministère de la Jeunesse et des sports comment on peut les aider». 

Gregory Anodin recevant l’enveloppe du COM des mains de Jean-Pierre Sauzier, CEO du COJI.

Dans l’assistance, certains n’ont pas caché la satisfaction de recevoir le soutien financier du COM. Pour Harold Lai, président de la Fédération mauricienne de natation (FMN), «il faut féliciter le COM. C’est important que dans le cadre des JIOI, les athlètes aient l’aide nécessaire pour se motiver. En natation, aux JIOI, pour obtenir l’or il faut virtuellement accéder au niveau continental ; dans ce sens, les nageurs doivent se préparer à un niveau quasi professionnel». 

«La Solidarité olympique a apprécié ce projet qui est une grande première pour les JIOI et le COM ; chaque projet doit être justifié auprès de la Solidarité olympique.»

Parlant au nom de son fils Gino, le cycliste Alexandre Bongoût estime que la subvention «est positive et que cela l’aidera dans sa préparation au niveau des dépenses». Pour le badiste Christopher Paul, l’aide financière du COM «est très bien par rapport aux sacrifices consentis quotidiennement pour le badminton». 

Cet enseignant de mathématiques au collège Lorette de St-Pierre puisera dans cette somme pour s’acheter des vitamines, des raquettes mais aussi le carburant nécessaire pour se véhiculer. Et, boosté par l’initiative du COM, le jeune champion pense définitivement à son objectif principal : l’or, en simple ou en double. C’est tout le mal qu’on lui souhaite… à lui comme aux autres bénéficiaires de la subvention.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires