Boxe: Golovkin accuse Alvarez de s’être dopé

Avec le soutien de

"Canelo" Alvarez, ici photographié le 26 août à Los Angeles, a été accusé mercredi 12 septembre par le Kazakh Gennady Golovkin de s'être dopé 

Le Kazakh Gennady Golovkin a accusé mercredi le Mexicain Saul Alvarez de s’être volontairement dopé alors que les deux meilleurs poids moyens de boxe en activité vont s’affronter pour la deuxième fois samedi à Las Vegas (Nevada).

Golovkin qui affiche à son palmarès 38 victoires --34 avant la limite-- et un nul, n’a toujours pas digéré l’annulation en mai dernier de ses retrouvailles avec Alvarez, suspendu six mois pour dopage jusqu’à fin août, suspension que le Mexicain avait expliqué par la consommation au Mexique de viande de boeuf contaminé.

«Je ne crois pas que c’était à cause du boeuf», a déclaré Golovkin lors de sa dernière conférence de presse avant le combat le plus attendu de l’année.

«Je ne crois pas à ces histoires de viande contaminée, des experts ont déterminé qu’il s’agissait de dopage, pas de consommation de viande contaminée», a-t-il ajouté.

«Pour moi, cette théorie de la viande contaminée n’a aucun sens» a poursuivi le champion WBC et WBA des moyens.

Golovkin, 36 ans, assure avoir eu accès à des photos montrant des traces de piqures, causées selon lui par l’injection de produits dopants, sur le corps d’Alvarez.

«On ne peut pas nier qu’il s’agit de traces de piqures sur les mains et les biceps (...) partout sur tout le corps, sur l’estomac aussi», a insisté Golovkin.

«Mais au moment où je vous parle, c’est le dernier de mes soucis», a-t-il prévenu.

Les deux boxeurs se sont déjà affrontés en septembre 2017 et leur duel s’était terminé sur un nul controversé.

Ils devaient se retrouver le 5 mai dernier, mais ce combat avait été annulé à la suite du contrôle antidopage positif d’Alvarez.

Le Mexicain, surnommé «Canelo» en raison de sa chevelure rousse, a présenté les accusations de Golovkin comme des «excuses pour expliquer en amont sa défaite de samedi».

«Ce sont les cris et les gestes d’une personne qui va se noyer», a estimé le boxeur méxicain dont le palmarès compte 49 victoires, une défaite et deux nuls.

«J’ai été testé toutes ma carrière, je me soumets au programme de la VADA (entité indépendante de contrôles antidopage pour les sports de combats, NDLR) depuis 2011 et ce sont eux qui font autorité», a-t-il rappelé.

«Tout ce que (Golovkin et son entourage) disent sur moi m’ennuie, mais je m’en sers comme une source de motivation (...) je suis en colère, je vais l’utiliser en ma faveur», a-t-il prévenu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires