Diffamation: Xavier Duval retire sa plainte contre Pravind Jugnauth et Bobby Hurreeram

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition a décidé de ne pas «perdre le temps de la Cour».

Le leader de l’opposition a décidé de ne pas «perdre le temps de la Cour».

«Il n’y a pas anguille sous roche. Je ne souhaite pas perdre le temps de la Cour et c’est une affaire périmée.» C’est, dit Xavier-Luc Duval à l’express, la raison pour laquelle il a retiré sa réclamation de Rs 200 millions pour diffamation contre le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et le député de la majorité Bobby Hurreeram.

L’affaire a été appelée, ce mardi 11 septembre, devant la Deputy Master and Registrar Renuka Dabee. C’est alors que, par le biais de l’avoué Me Christophe Ohshan-Bellepeau, Xavier-Luc Duval a signifié son intention de ne pas aller de l’avant avec cette affaire.

Celle-ci a pour origine les propos de Showkutally Soodhun, lors d’une sortie publique à Flacq, le 18 juillet 2017. L’ancien ministre avait menacé Xavier-Luc Duval en ces termes : «Si koumadir mo bodyguard ti don mwa so revolver, mo touy Xavier Duval dan Parlman…»

Par la suite, a indiqué le leader de l’opposition dans sa plainte, le Premier ministre l’aurait qualifié de personne dangereuse et arriviste, qui voulait profiter de ce scandale pour obtenir plus de popularité auprès de la population. Selon Xavier-Luc Duval, le chef du gouvernement l’aurait également traité de pyromane prêt à mettre le feu au pays. Et Bobby Hurreeram aurait, lors d’une intervention sur les ondes d’une radio privée, proféré les mêmes propos.

Dans sa plainte, Xavier-Luc Duval a souligné que le Premier ministre et le Deputy Speaker ont tenu des propos diffamatoires, frivoles, vexatoires et faux. Leur objectif, selon lui, était de minimiser les actes de Showkutally Soodhun et de porter atteinte à son intégrité. «Une partie de mon bureau, à Port-Louis, avait été l’objet d’un incendie le 29 novembre 2017 et je crains désormais pour ma sécurité», avait-il ajouté dans sa plainte.

Toutefois, a fait comprendre Xavier-Luc Duval ce mardi, ni Pravind Jugnauth ni Bobby Hurreeram n’ont réitéré ces propos. «Donc j’ai demandé que l’affaire soit retirée.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires