La famille Goodur compte poursuivre la police

Avec le soutien de

Siddick Goodur, âgé de 58 ans, ne compte pas rester les bras croisés. Sa famille et lui, habitant la rue Sir Abdool Raman Osman, à Camp La Hache, L’Escalier, ont été surpris par la descente musclée de la police à leur domicile, dans la soirée du jeudi 6 septembre. Le quinquagénaire et son fils, Javed Goodur, ayant reçu plusieurs coups, il souhaite faire appel à la Human Rights Commission pour brutalité policière.

Siddick Goodur veut aussi rencontrer le commissaire de police dans les jours à venir. Il a fait appel à Me Rama Valayden pour la marche à suivre.

Jeudi, ce sont des équipes de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), le Groupe d’intervention de la police mauricienne, la Special Supporting Unit (SSU) et l’Emergency Response Service qui ont perquisitionné la maison de cet habitant de l’Escalier. Les Goodur sont dans le collimateur de la police depuis assez longtemps. Les forces de l’ordre ont, en effet, reçu des plaintes selon lesquelles cette famille s’adonnerait au trafic de drogue.

Mais jeudi, une foule hostile s’est amassée devant le domicile des Goodur pour faire obstruction à l’opération des membres de la police. Des pierres ont été lancées en leur direction, endommageant un véhicule. Deux policiers, soit un membre de l’ADSU et de la SSU, ont également été blessés.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires