Paul Bérenger: «Encor ena bocu flou lor reform elektoral»

Avec le soutien de
Paul Bérenger a expliqué que le MMM a été le premier parti à parler du déracinement du peuple Chagossien.

Paul Bérenger a expliqué que le MMM a été le premier parti à parler du déracinement du peuple Chagossien.

La réforme électorale a été l’un des thèmes abordés par le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM) lors de sa conférence hebdomadaire ce samedi 8 septembre 2018 au Hennessy Park. 

Le Leader du MMM estime qu’il y aura bel et bien une réforme électorale. Pour lui, un début de réforme avec une dose de proportionnelle est mieux que rien. Mais selon lui, il faut être prudent car «enkor ena bocu flou dans seki MSM pe propose» . Toutefois, il affirme qu’il faut que l’ébauche de la réforme électorale du MSM soit rendue publique. «Mo blame MSM ki pe gard zot draft secret.»

En ce qu’il s’agit de la représentativité féminine, soit 20 femmes aux prochaines élections générales, il dit approuver cette proposition. Cela a été l’occasion pour lui de revenir sur la proposition du MMM et du Parti travailliste en 2014. «Nu ti propose ene nombre minimum de madam mais nu ti propose li a la proportionnelle.»

Concernant les Chagos, le leader des Mauves dit que c’est le MMM «kine deterre sa dossier la». Il rajoute que «nu ena bocu a dir seki ine passer en 1965 et entre 2000-2005». Pour lui, il est évident qu’il y a eu viol de la décolonisation.

Réagissant sur les Rs 15 millions accordées au ministre de la Santé, Anwar Husnoo dans le cadre de l’exercice d’acquisition de terrain pour la phase 2 du projet Metro Express, Paul Bérenger a fait l’analogie avec les Rs 15 millions de Raj Dayal. «Li paret clair ki li pa normal. (…) Rs 15 millions pe vine ene chiffre fixe.»

Le leader des Mauves a saisi l’occasion pour annoncer la tenue du congrès anniversaire du MMM le 23 septembre à la salle des Fêtes du Plaza, à Rose-Hill. Le thème choisi: «Pour un sursaut moral et politique». Le parti a décidé de donner la parole à six jeunes qui interviendront lors du congrès. «Pu ena plis orateurs jeunes ki ban dirigeants du parti». Reza Uteem présidera le congrès, mais les seuls dirigeants qui prendront la parole sont Rajesh Bhagwan, Ajay Gunness et Paul Bérenger. Du côté des jeunes, Jenny Adebiro, Karen Foo Kune, Yannick Catherine entre autres se succèderont au micro. Paul Bérenger est d’avis que c’est un thème qui traduit ce qui se passe à Maurice. “La pays a besoin d’un sursaut moral avant tout”.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires