Beijing: découverte de Sanlitun, Beihai et de l’opéra

Avec le soutien de
Lac au milieu du parc avec bateaux et pédalos.

Lac au milieu du parc avec bateaux et pédalos.

C’est un des premiers jardins impériaux de Beijing : Beihai Park. Un véritable havre de paix. Plus rythmée, la night-life à Sanlitun, avec ses commerces, boîtes de nuit et restaurants. Et pour une visite plus culturelle : voici l’opéra de Beijing. Découverte.

Beihai : un aperçu de la royauté

Au cœur de l’animation urbaine de Beijing, se trouve un havre de paix. En vous baladant, vous découvrez le Beihai Park, jadis un des premiers jardins impériaux de la ville. Sous une chaleur étouffante, à l'ombre d’une végétation d’arbres, de plantes et de bambous, riverains et touristes se rafraîchissent par une balade aquatique.  Çà et là, quelques bateaux et pédalos naviguent sur le lac, au milieu du parc.

Comme décor de fond, les mordus des réseaux sociaux ne peuvent rêver mieux : les jardins du parc Beihai, offrent toute une panoplie de possibilités avec des prises de photos ou une mise en scène en habit traditionnel chinois.

Beihai Park : Le jardin impérial bordé d’arbres et de plantes

Parmi les multiples attractions s’offrant aux visiteurs, se trouve l’infrastructure imposante du temple 'White dagoba', situé en hauteur. Ce lieu de culte bouddhiste empreint de spiritualité et de silence, est entouré de murs dont la surface extérieure est recouverte d'environ 455 petites statuettes de Bouddha.  Édifice construit sous le règne de l'empereur Shunzhi, vestige de la dynastie Qing, il est un symbole d'unification des différentes composantes ethniques du pays. Le temple de par sa hauteur, offre une vue panoramique sur le parc et les gratte-ciels éloignés de la ville. 

Entrées de pavillons richement ornés  datant de la royauté.
Entrées de pavillons richement ornés  datant de la royauté

Les visiteurs plongent à l’époque de la royauté, dès l’entrée des pavillons très typiques et richement ornés. De magnifiques motifs traditionnels chinois de couleur bleue ou autres statues de dragon vous transportent vers un autre monde.

White dagoba': temple bouddhiste surplombant le parc et symbole d’unification sous la dynastie Qing

Au musée d'objets en céramique, l’art se décline sous forme d’objets variés, qui attisent la curiosité et l’admiration des visiteurs. Vous avez l’embarras du choix entre la myriade de céramiques s’offrant à vous : vases, vaisselles, pots de fleurs en autres.

Sanlitun : la vie nocturne à son apogée

Bienvenue à la «Night-life» à la chinoise, où noctambules et «party animals» ne sont pas en reste. On se laisse vite gagner par la frénésie du quartier de la nuit, par excellence : Sanlitun. Ce lieu animé de Beijing grouille de commerces, de boîtes de nuit et de restaurants en tous genres, ouverts quasiment tous les soirs et jours de la semaine.

Night-life à la chinoise à Sanlitun : restauration et boîtes de nuit

Ce secteur est l’épicentre de la restauration internationale et cosmopolite : restaurants thaï, chinois, espagnol, américain proposent des menus très variés et pullulent de monde. À l’instar du «Blue frog », restaurant américain proposant steaks, burgers et salades. L’ambiance qui y règne est très folklorique et emblématique du «made in USA »: style, décorations, musique de fond et service rapide sont de mise.  Seule ombre au tableau : manger sur terrasse extérieure à cause de la chaleur est décourageant.

Autre phénomène de grande attraction est le shopping nocturne. Cette mecque du divertissement connue comme 'bar street', abrite un gigantesque «mall», illuminé par plusieurs magasins de grandes marques internationales. Les bars de rues, bondés de monde, interpellent les clients  qui sont invités à entrer.

Night-life à la chinoise à Sanlitun : restauration et boîtes de nuit

Le prix des boissons alcoolisées atteint des sommets dans les bars de « live music» : un 'mojito' est à 140 yuan soit environ Rs 700. L’animation est  incluse dans cette facture un peu salée et l’ambiance se réchauffe avec la prestation d’une danseuse endiablée en tenue sexy. La musique est partout de la fête avec des soirées  à thèmes et branchées avec du RnB et des jeux de lumières au club 'MIX', bondé de Chinois comme d’étrangers. L’apogée de la soirée est l’arrosage de danseurs de strass et de paillettes.

Le charme de l'opéra de Beijing

Le clou du spectacle artistique et culturel se passe à l'opéra, qui offre une scène lyrique réunissant chants,  dialogues, danses et les arts martiaux. Le charme du «Beijing opera»  se décline à travers ses costumes multicolores et stylés, autant que ses personnages riches en couleurs, avec une palette époustouflante.  Cet art lyrique, exceptionnel s’inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco.  Le «Beijing opera» est avant tout un brin d'histoire raconté dans la poésie de l'opéra chinois. Les pièces interprétées dont : «The heavenly maids», «Scanner blossoms», «Crossroad», «Farewell to my concubine» ont enchanté le public. 

Cette escapade dans la ville de Beijing, a tenu toutes ses promesses mêlant culture, patrimoine, histoire, art culinaire et musical à une panoplie d’activités d’une richesse insoupçonnée. La mégapole aux multiples visages a conquis l’âme de ses visiteurs par sa nouveauté et son passé toujours présent.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires