Fitness: être bien dans sa peau avec le coach Bruno Mikale

Avec le soutien de
Ancien athlète de haut niveau, Bruno Mikale se met aujourd’hui à son compte.

Ancien athlète de haut niveau, Bruno Mikale se met aujourd’hui à son compte.

Ancien athlète de haut niveau, Bruno Mikale se met aujourd’hui à son compte. Il proposera bientôt des sessions de fitness en plein air. Et nous en dit plus.

Les fans de sport se souviendront sans conteste de lui. Bruno Mikale était le recordman mauricien des 800 mètres dans les années 90. Depuis, le temps a passé, mais malgré le poids des décennies, Bruno Mikale n’a pas abandonné sa passion pour le sport. Un domaine qu’il a dans la peau. Ayant délaissé la piste des 800 mètres, c’est dans un centre de sport qu’il a mis à profit ses compétences. Masseur diplômé, préparateur physique et instructeur, il compte faire les Mauriciens profiter de son expérience. Il proposera bientôt des sessions de fitness en plein air. 

«C’est un projet auquel je réfléchis depuis bon nombre d’années. Je réalise qu’il y a beaucoup de gens qui souffrent de maladies non transmissibles telles que le diabète et l’obésité. Beaucoup de femmes après l’accouchement se laissent également aller», explique Bruno Mikale. 

Ancien athlète de haut niveau, Bruno Mikale se met aujourd’hui à son compte.

Pour ce dernier, un esprit sain dans un corps sain est le remède à bon nombre de maux. «Je constate, avec tristesse, que le sport à Maurice s’est dégradé. Autrefois, on pratiquait le sport par passion, aujourd’hui c’est davantage par effet de mode que les gens se mettent au sport. Pour avoir des abdos et pouvoir se pavaner. Le sport ne doit pas être une mode mais une culture de vie. Les jeunes ne s’adonnent plus au sport par plaisir. Combien de jeunes aujourd’hui jouent au foot après l’école ? De nos jours, ils préfèrent passer leur temps sur leur téléphone portable ou leur tablette. Quand on leur demande de faire du sport, la réponse que l’on entend le plus souvent : “je suis fatigué”. Ils préfèrent passer du temps sur Facebook ou sur les jeux videos», souligne-t-il.

Outre son expérience, c’est son goût pour le sport que l’ancien athlète de haut niveau veut transmettre aux Mauriciens. «Je souhaiterais que les gens prennent vraiment conscience de ce qu’est le sport et de ses bienfaits, non seulement sur la santé mais sur tous les aspects de leur vie.» 

Mais pourquoi devrait-on choisir de s’entraîner en plein air plutôt que dans un gymnase, surtout que de nos jours, les gymnases sont nombreux? «Ce n’est pas tout le monde qui peut se permettre d’aller s’entraîner dans un gymnase. Et puis, il y a ceux dont les horaires ne coïncident pas avec ceux d’un gymnase. De plus, s’entraîner en plein air Cest se réconcilier avec la nature», dit Bruno Mikale. Plus que des sessions de fitness, ce dernier proposera un coaching personnalisé. «Les sessions peuvent se faire en one to one, en duo ou en groupe. Les exercices seront faits à main libre, sans l’apport d’équipements. Dès la première session, je ferai un bilan de santé avec chaque personne. Des sessions spéciales pour des personnes obèses souhaitant retrouver leur santé seront aussi prévues. De même que pour celles qui souhaiteraient avoir des conseils en nutrition», explique Bruno Mikale.

Les exercices faits à main libre sont-ils aussi efficaces que ceux avec les machines ? «Oui», assure le coach avant d’expliquer, «il faut les faire avec application mais ils sont tout aussi efficaces que les exercices sur machine».

Les horaires de ses sessions restent à être déterminés avec les participants. «Les sessions pourront se tenir sur la plage de Flic-en-Flac le matin et également l’après-midi, après les heures de bureau», soutient-il.

Ceux intéressés devront simplement se munir d’un tapis de yoga, d’une serviette, de vêtements de sport et d’une bouteille d’eau. «Si une personne est habituée à travailler avec des haltères, elle peut les apporter», explique Bruno Mikale. Les sessions seront de 45 minutes. Alors on y va ?

Bio Express

Bruno Mikale est dans le fitness depuis une vingtaine d’années. Agé de 47 ans, il vit à Curepipe. Marié, il est père de deux enfants, un garçon âgé de cinq ans et une fille de trois ans. Enfant de la Cité Barkly, Bruno Mikale avoue que depuis petit, il aime courir. Il a connu une ascension fulgurante en athlétisme dès ses débuts en 1988. Il est vite devenu le recordman mauricien sur 800 mètres. Bruno Mikale est le premier coureur mauricien à descendre sous la barre des 1’50 sur le double tour de piste avec un chrono de 1’49’72. Durant sa carrière, il a séjourné à l’Institut national du sport et de l’éducation physique (INSEP) en France pendant quatre mois et au club d’athlétisme SBUC à Bordeaux durant quatre ans. Il était entraîné par Roger Grange, entraîneur français spécialisé en 800 mètres. Mais malheureusement, une ancienne blessure s’est réveillée et l’a obligé à mettre en terme à sa carrière. Aujourd’hui, il veut se mettre au service de ceux qui souhaitent retrouver la forme et la santé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires