Une femme enceinte de huit mois subit les coups de son compagnon

Avec le soutien de
La trentenaire a porté plainte au poste de police de l’hôpital Jeetoo le 31 août 2018.

La trentenaire a porté plainte au poste de police de l’hôpital Jeetoo le 31 août 2018.

Elle porte l’enfant de son compagnon, mais ce dernier n’en a cure et ne cesse de lui faire subir des violences. C’est ce que confie cette Portlouisienne âgée de 38 ans et enceinte de huit mois. Alors qu’elle était admise à l’hôpital Jeetoo à Port-Louis dans le cadre des traitements liés à sa grossesse, son compagnon aurait débarqué dans l’établissement le vendredi 31 août pour la gifler et lui prendre son argent.

La trentenaire a porté plainte au poste de police de l’hôpital. Elle a été autorisée à quitter l’établissement samedi et a pu regagner son domicile. Le suspect est, lui, recherché.

«Il me dit que s’il ne me tue pas, il tuera un de mes enfants.»

Contactée au téléphone, la plaignante dit vivre dans la peur. Elle indique que son compagnon a, plusieurs fois, menacé de la tuer. Déjà mère de quatre enfants issus d’une précédente union, elle confie : «Il me dit que s’il ne me tue pas, il tuera un de mes enfants.»

La femme enceinte est partie vivre chez sa mère car elle n’en pouvait plus de vivre chez son concubin violent. Elle craint pour sa sécurité, d’autant plus qu’il habite dans la même localité. «Nous n’osons plus sortir. Il débarque à n’importe quel moment pour nous importuner. Il est venu dans la soirée de samedi pour s’en prendre à mon fils de 18 ans. Il voulait l’agresser. Mais des proches ont réussi à les séparer.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires