Goodlands: 50 ans d’existence pour le collège Friendship

Avec le soutien de
L’heure était au bilan pour le Friendship College la semaine dernière.

L’heure était au bilan pour le Friendship College la semaine dernière.

Le collège a été fondé en 1968 par Doorganah Venkatasawmy. Ce dernier avait à cœur l’éducation des filles de la région Nord notamment. D’où l’idée d’ouvrir l’institution qui, à un moment, accueillait environ 1 800 élèves. Récit.

Le Friendship college a ouvert ses portes en août 1968. Et depuis, plu- sieurs milliers de filles ont pu bénéficier d’une éducation gratuite. Car bien que ce soit une institution privée, elle bénéficie de plusieurs subventions gouvernementales. Rien que pour l’année 2017- 2018, ils sont quelque 1 042 élèves à le fréquenter quotidiennement. La semaine dernière, une petite fête a eu lieu pour célébrer les 50 ans du collège.

L’infrastructure de l’école, expliquent les enseignants, s’est transformée graduellement au fil des années. «Nous sommes installés sur une superficie de plus de trois arpents et récemment nous avons construit un hall. Lieu où nous pouvons tenir des activités liées à l’école», explique-t-on. D’ailleurs, celle-ci compte pas moins de 40 salles de classe et plusieurs autres salles spécialisées. Elle affiche aujourd’hui un effectif de 85 personnes alors qu’à ses débuts il y avait sept enseignants seulement.

La rectrice Asha Venkatasawmy, lors du lancement du magazine du collège, en août.

Toutefois, au sein du management, l’on estime que rien n’est plus pareil depuis le départ de Doorganah Venkatasawmy.

Primé plusieurs fois

Le collège était à un moment donné réputé pour sa performance et avait même reçu plusieurs prix. «Nou ti lao kolez Moderne. Mé aster nivo pa tro parey», explique-t-on. Même si les élèves n’excellent pas forcément en milieu académique, ils brillent dans d’autres domaines tels que l’art, le sport ou encore le théâtre. La faute aussi, diton, au fait que les collèges d’État absorbent ceux qui ont réussi une bonne performance académique.

C’est en 1993 plus précisément que l’institution a débuté ses classes de Form 6. Et avait affiché un taux de réussite de 57,8 % aux examens la première fois. Depuis, il a aussi réalisé un pourcentage de 80 % aux examens de Higher School Certificate (HSC). En 1999, il y a même eu un classé. «Une fille a été lauréate dans la filière Économie.»

Toutefois, en 2015, le taux de réussite a chuté de 80 % à 55 % chez les filles en School Certificate et à 61 % en HSC. «Avec l’entrée en vigueur du Nine-Year Schooling, l’avenir s’annonce plus sombre pour l’institution. Nous envisageons moins d’admission et de ce fait une baisse aussi du taux de réussite.» Il faut noter que Friendship College Girls et Friendship College Boys sont deux entités distinctes. Toutes deux ont des administrations différentes et ne sont pas liées. «Le Friendship College était une institution mixte auparavant. Mais, par la suite, filles et garçons ont été séparés.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires