Prem Koonjoo : «Nous devons travailler ensemble afin de faire de l’aquaculture une réussite»

Avec le soutien de
Un congrès de l’African Blue Economy, Fish Trade and Leadership Symposium a eu lieu au Core Auditorium de l’Université de Maurice, lundi 3 septembre.

Un congrès de l’African Blue Economy, Fish Trade and Leadership Symposium a eu lieu au Core Auditorium de l’Université de Maurice, lundi 3 septembre.

Une première à Maurice. Le pays, en collaboration avec l’Australie, accueille en ce lundi 3 septembre l’African Blue Economy, Fish Trade and Leadership Symposium. En effet, un congrès, consacré à l’économie bleue, se déroule actuellement au Core Auditorium de l’Université de Maurice, à Ébène. Pour l’occasion, 28 spécialistes, venant de 12 pays africains différents, ont fait le déplacement. Notamment Alistair McIlgorm, de l’université de Wollongong d’Australie, ou encore le Sénégalais Amadou Tall, consultant international.

Le ministre de l'Économie océanique et des ressources marines, Prem Koonjoo, était aussi présent. «Même dans le désert, les pays prônent l’aquaculture. Ici, plusieurs personnes ne sont pas d’accord avec ce principe», dit-il. D’ajouter : «Nous devons tous travailler ensemble afin de faire de ce projet une réussite. Nous sommes un petit pays et nous devons en tirer le maximum.»

De son côté, l’ambassadrice australienne à Maurice, Jenny Dee, a souligné qu’elle espère que cet échange d’idées ne sera pas le seul entre les pays africains et l’Australie. Pour leur part, le Professeur Alistair McIlgorm et le Dr Amadou Tall, à travers des exposés sur l'économie bleue, ont expliqué que l'industrie marine africaine se doit de s'épanouir car l'Afrique est à la traîne, contrairement aux autres pays.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires