Alliances électorales: le flou persiste

Avec le soutien de
Certains partis, dont le PMSD, croient fermement qu’ils iront seuls aux prochaines élections.

Certains partis, dont le PMSD, croient fermement qu’ils iront seuls aux prochaines élections.  

Rarement a-t-on vu une situation aussi confuse au niveau de notre Landerneau local, à moins de 16 mois de la dissolution automatique du Parlement. Depuis 1982, et le premier 60-0 de notre histoire, les épousailles se dessinaient déjà une année, voire même deux ans avant une échéance électorale. Mais, en ce moment, bien malin est celui qui peut, sans risque de se tromper, annoncer les configurations politiques pour les prochaines élections générales…

Souvenez-vous de l’épisode «koz kozé» entre le Mouvement militant mauricien (MMM) et le Parti travailliste (PTr), à partir d’avril 2014 ; des accords entre le PTr et le Mouvement socialiste mauricien (MSM) deux ans avant les élections de 2010 ; des arrangements électoraux entre le MSM et le MMM avant les élections de 2000, ou encore, l’accord MedPoint, conclu en 1990 entre le MMM et le MSM, alors que les élections étaient prévues pour 1992. Autant de configurations tactiques qui se dessinaient bien en avance du scrutin…

Lindsay Rivière, journaliste et observateur sociétal, résume aussi la situation. «Le jeu politique est paralysé jusqu’à la fin des procès de Pravind Jugnauth et de Navin Ramgoolam. La situation est floue et c’est à l’issue de ces procès, surtout celui de MedPoint pour le Premier ministre, que la situation s’éclaircira.» Il croit que le système électoral, tel qu’il est établi à Maurice, privilégiera une alliance préélectorale.

Sydney Selvon, lui aussi journaliste et observateur politique, ne croit pas en une lutte à trois ou quatre partis. «C’est vrai que personne, pour l’heure, ne sait avec qui il fera alliance mais une fois les élections à l’horizon, on y verra plus clair.» Pour son collègue Gérard Cateaux, il y existe beaucoup d’incertitudes sur le plan politique. «Je suis cependant d’opinion que la situation se décantera à partir du procès de Pravind Jugnauth, devant le Conseil privé.»

Les partis politiques majeurs, hormis le Parti mauricien social-démocrate (PMSD), croient fermement (du moins, officiellement), eux, qu’ils se présenteront seuls aux prochaines élections générales. Kushal Lobine, porte-parole du PMSD, ne passe pas par quatre chemins pour dire que les Bleus s’allieront avec un autre parti. «Nous ne faisons pas d’hypocrisie. Le système électoral, tel qu’il est aujourd’hui, nous oblige à une alliance électorale.» Il estime qu’entre 65 et 75 % de l’électorat est indécis à ce jour.

Dégoût

Pour Patrick Assirvaden, président du PTr, l’électorat aurait un dégoût pour les alliances. «Je ne vois pas le MMM donner du sérum au MSM, sinon il fera partie de ce corbillard. Et comme le PTr est prêt à présenter 60 candidats à n’importe quel moment, je prévois une lutte à trois, voire à quatre pour le prochain scrutin.»

Ajay Gunness, leader adjoint du MMM, estime, lui, que dans la conjoncture actuelle, il n’y aura ni accord PTr-MSM, ni entente PTr-MMM. «Et, au MMM, nous n’irons pas nous associer avec le MSM, qui fait tant de tort au pays. Donc, l’idéal sera une lutte à trois et on verra après s’il faut faire un arrangement post-électoral.»

Alan Ganoo, président du Mouvement patriotique et vétéran de la chose politique, soutient que depuis plus d’un an il avance la thèse que la situation est floue. «On croyait qu’après la partielle au no18, en décembre dernier, il y aurait un réalignement des partis politiques, mais tel n’a pas été le cas.» Il estime que la situation ne se clarifiera pas de sitôt et que cet épais «brouillard» persistera longtemps encore.

Même s’il avance que personne ne peut prédire ce qui se passera dans le futur, il croit fermement qu’il y aura une lutte à trois aux prochaines élections générales. «Et je n’écarte pas la possibilité qu’il pourrait y avoir l’émergence d’une autre force, avec le regroupement des ‘petits’ partis politiques.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires