Chine: incursion au jardin impérial Beihai

Avec le soutien de

Au coeur de l’animation urbaine de Beijing, se trouve ce havre de paix pour ceux qui veulent échapper au rythme effréné de la ville. Ici, nous sommes au Beihai Park, jadis un des premiers jardins impériaux. À peine passé l’entrée, il est possible d’échapper à la chaleur étouffante à l’ombre des arbres, des plantes et des bambous. Le lac au milieu du parc avec les bateaux et pédalos ajoute au tableau général de calme et de sérénité.

Si les lieux sont prisés par les familles qui s’y baladent avec leurs enfants, il y a néanmoins d’autres attractions à voir et visiter. Une infrastructure qui intéresse les visiteurs est le white dagoba, qui n’est autre qu’un temple. On peut y croiser des Chinois venus prier ou méditer. Les murs extérieurs sont recouverts d’environ 455 statuettes de Bouddha.

Cet édifice a été construit sous le règne de l’empereur Shunzhi, de la dynastie Qing, comme symbole d’unification des différents groupes ethniques. Le temple étant en hauteur, l’on peut avoir une vue d’ensemble du parc et même des gratte-ciel plus loin dans la ville. Les jardins du parc sont aussi une attraction certaine. L’on vous propose même de vous déguiser en habits traditionnels chinois pour des photos.

Le musée d’objets en céramique attire également les curieux, surtout ceux qui veulent acheter des vases, de la vaisselle ou encore des pots de fleurs en céramique. Les entrées des pavillons utilisés par la royauté à l’époque sont très typiques en général. Elles sont de couleur bleue avec des motifs traditionnels chinois ou encore des statues de dragon.

Laetitia MELIDOR
(de Beijing, Chine)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires