Réforme électorale: le comité ministériel a soumis son rapport

Avec le soutien de
Le porte-parole du gouvernement, Soodesh Callichurn face à la presse, ce samedi 1er septembre.

Le porte-parole du gouvernement, Soodesh Callichurn face à la presse, ce samedi 1er septembre.

Le comité ministériel mis sur pied dans le cadre de la réforme électorale n’a pas chômé. Il a soumis son rapport au Cabinet, ce vendredi 31 août. Celui-ci est actuellement étudié par les ministres qui devraient ensuite venir de l’avant avec d’autres suggestions. C’est ce qu’a indiqué le ministre du Travail, Soodesh Callichurn lors d’un point de presse ce samedi 1er septembre. 

Le ministre a également indiqué que le rapport sera épluché par d’autres partis politiques de même que la société civile. Des examens qui conduiront ensuite à la préparation du projet de loi. Soodesh Callichurn précise que le gouvernement fera circuler un Draft Bill avant la présentation du projet de loi au Parlement. Un Draft Bill qui permettra aux acteurs concernés de débattre sérieusement sur la question. «La loi de la réforme électorale intéresse tout le monde», a-t-il déclaré.

Le ministre a, au passage, donné la réplique au leader des mauves qui, dit-il, a demandé au gouvernement de ne pas se presser sur le dossier. «Il avait lui-même pressé le gouvernement de questions à ce sujet et avait soutenu qu’il n’y avait pas de volonté à venir de l’avant avec une vraie réforme. Aster-la li dir pran létan, nou pa pou tomm dan sa piez la.» De poursuivre qu’ «avant la fin de son mandat, le gouvernement Lepep viendra de l’avant avec une réforme».
 

Dans la foulée, le gouvernement a également réagi sur le rapport du comité de l'ONU. C'est Joe Lesjongard qui en a parlé face à la presse. D'autres détails sont à venir...

Publicité
Publicité

Maurice est bel et bien engagé pour réformer son système électoral, tout en introduisant la proportionelle. C’étaient les propos de SAJ en 2015. Trois ans plus tard, le gouvernement a soumis ses propositions. Elles devront être validées au Parlement par une majorité des trois-quarts.  Ce qui est loin d’être gagné car la quasi-totalité des partis d’opposition se sont déjà prononcés contre.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires