Restructuration: Mauritius Union Assurance se transforme en holding du groupe

Avec le soutien de
Bertrand Casteres, CEO du groupe Mauritius Union Assurance, indique qu’il s’agit essentiellement d’un changement administratif.

Bertrand Casteres, CEO du groupe Mauritius Union Assurance, indique qu’il s’agit essentiellement d’un changement administratif.

La société holding créée sera à la tête des actifs totalisant Rs 14,8 milliards. Elle sera cotée à partir du 8 janvier 2019.

Simplification des structures et une meilleure optimisation de la gestion du capital. Tels sont les deux objectifs recherchés par la direction pour restructurer le groupe Mauritius Union. À la clé : la création d’une société holding qui détiendra toutes les opérations du groupe.

Mauritius Union Assurance (MUA) sera dorénavant l’entité légale de cette holding qui regroupera les activités de la Mauritius Union Assurance Company Ltd (MUACL) ainsi que celles à l’international à travers Phœnix TransAfrica Holdings Ltd. «C’est essentiellement un changement administratif pour donner plus de souplesse à nos opérations et limiter la contagion des risques en séparant les actifs et autres passifs des opérations internationales de celles de Maurice», souligne Bertrand Casteres, Chief Executive Officer du groupe.

Vu que c’est MUACL qui est cotée sur le marché officiel de la Bourse de Maurice, le groupe a fait une demande pour qu’elle soit délistée avant le 31 décembre et remplacée par la holding MUA qui sera cotée à partir du 8 janvier 2019. On relèvera que les actionnaires existants de la MUACL seront appelés à participer au capital de la nouvelle société sur la base d’un ratio de 1 contre 1.

Le comité exécutif de la Stock Exchange of Mauritius a, par ailleurs, approuvé l’introduction d’un peu plus de 45 millions de titres à être cotés sur le marché officiel et ce jusqu’à une limite de 1 156 000 titres ordinaires sous forme d’un block listing suivant l’option pour souscrire à ces titres sous un Share Option Scheme. Quelque 5 000 titres ordinaires y seront mis en vente à un prix qui sera déterminé après la suspension de transactions sur cette valeur boursière d’ici la fin de l’année.

Suivant cette restructuration, la société holding sera à la tête des actifs totalisant Rs 14,8 milliards alors que la valeur des investissements qui sera dégroupée (unbundled) de MUACL à MUA est estimée à Rs 617 millions. Le gros vient des opérations internationales, soit celles du Kenya.

En fait depuis 2014, Mauritius Union est pré- sente au Kenya par le biais de Phoenix TransAfrica Holdings Ltd qui opère son quartier général à Nairobi avec des filiales en Ouganda, en Tanzanie et au Rwanda. Après des pertes en 2015, les opérations kenyanes ont renoué avec la profitabilité et contribuent jusqu’à aujourd’hui, 25 % du chiffre d’affaires du groupe. «D’ici cinq ans, nous espérons pouvoir engranger 50 % de nos revenus de nos opérations africaines», souligne Bertrand Casteres.

Brassant un chiffre d’affaires de Rs 4 milliards au 30 juin 2017, le groupe Mauritius Union a réalisé des bénéfices bruts de Rs 382 millions pour la même période. Le groupe opère quatre filiales, nommément Feber Associates Ltd, National Mutual Fund, Phoenix TransAfrica Holdings et Associated Brokers Ltd.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires