CWA: vers de nouveaux horaires de distribution d’eau

Avec le soutien de
Mare-aux-Vacoas est rempli à 84,8 % de sa capacité.

Mare-aux-Vacoas est rempli à 84,8 % de sa capacité.

Les coupures, ce n’est pas pour de sitôt. N’empêche, à la Central Water Authority (CWA), on n’écarte pas la possibilité de revoir les horaires de distribution d’eau prochainement. En cause : le baisse du taux de remplissage des réservoirs.

Avec l’approche de la saison sèche, le niveau d’eau dans les différents réservoirs du pays a, en effet, commencé à baisser. Et force est de constater que ceux-ci sont bien moins remplis qu’à la même époque l’année dernière. Le taux moyen de remplissage tournait alors autour de 94,6 %, alors que cette semaine, il est à 78,4 %.

L’inquiètude est réelle, d’autant que la CWA prévoit une forte demande en eau pour la période de fin d’année, «sur le littoral notamment, quand le taux de remplissage des hôtels et bungalows sera conséquent», dit une source au sein de la CWA.

Quid du niveau d’eau des nappes phréatiques ? «La production dans les nappes phréatiques est plutôt stable et nous n’anticipons aucune baisse de niveau dans l’immédiat.»

Reste à savoir quelle région sera concernée en premier si jamais la CWA revoit ses horaires de distribution. La CWA n’est pas en mesure de répondre à cette question. Indiquant que tout dépendra du niveau des réserves en eau.

Toujours est-il que pour minimiser l’impact du manque d’eau pendant les prochains mois et années, la CWA entreprend une série de mesures. À titre d’exemple, dit-on, 21 kilomètres de tuyaux ont été remplacés et une dizaine de stations de traitement d’eau devront être opérationnelles à Goodlands, Terre-Rouge, Côte-d’Or et dans le Sud.

Une trentaine de camions citernes seront aussi mis à la disposition du public pendant les coupures. De plus, ajoute-t-on, les équipes en service pendant les week-ends et les jours fériés seront renforcés. La CWA annonce, en outre, des projets sur le long et le moyen terme. «218 km de tuyaux seront remplacés pour un montant de Rs 3,3 milliards. Nous avons divers projets comme la réhabilitation de la station de traitement de La Nicolière et l’installation de tuyaux», rappelle un cadre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires