Commission Britam: Roshi Bhadain soulève un point de droit

Avec le soutien de
L’ex-ministre à l’issue de son audition devant la commission Britam, hier.

L’ex-ministre à l’issue de son audition devant la commission Britam, hier.

De quoi s’agit-il ? Pendant son audition hier, Roshi Bhadain a expliqué qu’il détenait des informations qui l’ont poussé à soulever un point de droit contre les procédures de la commission d’enquête sur la vente des actions de Britam Kenya. Si aucun détail ne transpire à ce sujet, l’ancien ministre des Services financiers a du moins déclaré à la presse que c’est un «serious issue».

«J’ai expliqué au président de la commission qu’il y avait un issue sérieux et important. C’est à lui de prendre une décision», a lancé Roshi Bhadain à la presse, après son audition devant la commission d’enquête sur la vente des actions de Britam Kenya. En effet, il a demandé à parler à l’ex-juge Bushan Domah en chambre après la commission pour lui faire part de ce «issue». Jusqu’ici, aucun détail n’a transpiré sur ce qu’a dit le leader du Reform Party.

Outre ce point légal, l’audition de Roshi Bhadain s’est principalement déroulée autour de son implication dans la négociation de la vente de Britam Kenya. Implication qu’il nie en bloc. «Ce n’est pas au ministre de prendre ce genre de décision. Nowhere in the law is it mentioned that the special administrator needs to consult the minister before taking a decision», a-t-il fait valoir devant la commission. Pour l’ex-ministre, il faut que tout le monde prenne ses responsabilités.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires