Paul Bérenger: «C’est faux de dire que les politiciens sont tous les mêmes»

Avec le soutien de
Le leader du MMM à la réunion du comité régional du n°17, ce jeudi 30 août.

  Le leader du MMM à la réunion du comité régional du n°17, ce jeudi 30 août.  

Il a un message à transmettre aux jeunes. Oui, «nou finn konn coffre fort PTr, MSM». Le fait est que «pa tou politisien parey». Et il est important, insiste Paul Bérenger que les jeunes le sachent. Le leader du MMM intervenait ce jeudi 30 août, lors de la réunion du comité régional du n°17, Curepipe–Midlands.

Le leader mauve s’en est pris à certains médias, «radio, lagazet», qui véhiculent le message que les politiciens sont tous pourris. «Sa li pa bon.» Le MMM, clame Paul Bérenger, n’est pas comme ça. D’où son appel aux jeunes pour qu’ils découvrent l’histoire du parti. Et aussi celle de Maurice.

Paul Bérenger s’est vertement attaqué au MSM et au PTr. «D’un côté, nous avons les Travaillistes. Mem dimounn pé fer létour Moris. Nou koné komié case zot éna.» De l’autre, le MSM. «Ils ont fait le contraire de ce qu’ils ont promis.»

Et Paul Bérenger va même plus loin. Malgré les beaux discours de Pravind Jugnauth, «MSM kontan kas, plis ki zot péna sa. Zot kontan larzan lékours triké, ladrog, la koripsyon…» Tout cela le pousse à réclamer une loi sur le financement politique. «Cette loi aussi, ils nous l’avaient promise. Vinn délavan avek sa, nou ava gété.»

Pour toutes ces raisons, et d’autres encore, «le MMM ira seul aux élections», répète Paul Bérenger. D’ailleurs, le parti travaille déjà sur son programme gouvernemental. Un programme qui mise sur l’honnêteté, la justice sociale, le partage de la richesse, la réforme électorale... À ce propos, le leader mauve souhaite que celle-ci entre en vigueur avant les prochaines législatives. En même temps, «fodé pa vinn avek enn fos réform à la Pravind Jugnauth».

Par ailleurs, le leader du MMM a demandé le coup de main de tous les militants de la circonscription n°17. «Steven Obeegadoo et sa clique nous ont affaiblis à Curepipe», concède Paul Bérenger. N’empêche, il est persuadé que «si nou swazir nou kandida bien, nou fer 3-0 isi... parski nou adverserr feb».

Dans la foulée, il a lancé un appel à tous les militants qui veulent retourner à «lakaz mama». «Beaucoup se sont éloignés de nous à cause de cette clique. Mais nous ouvrons grands nos bras à tous ceux qui se sont laissé berner.»

Car après toute la «politique fiction», affirme Paul Bérenger, «nou pé get divan aster».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires