Bodha: «Le rôle du public est primordial dans le combat contre l’agression des travailleurs»

Avec le soutien de
Le ministre a participé à l’ouverture d’un atelier contre les agressions envers les employés du transport, ce jeudi 30 août.

Le ministre a participé à l’ouverture d’un atelier contre les agressions envers les employés du transport, ce jeudi 30 août.

139. C’est le nombre de cas d’agressions rapportés sur les travailleurs d’autobus de 2015 à ce jour. Face à cette situation, Nando Bodha affirme qu’il ne faut pas rester passif et agir. Le ministre des Infrastructures publiques et du transport intervenait lors de l’ouverture d’un atelier contre les agressions envers les employés du transport, ce jeudi 30 août. Il est d’avis que pour mener à bien ce combat, le rôle du public est essentiel.

«Réaksion piblik li ésantiel pou gagn komba kont agrésion bann travayer transpor. Li osi important ki rol lapolis ek Emergency Response Service (ERS). Sé enn travay a tou nivo», a déclaré Nando Bodha. De poursuivre que «kan voyazé bizin voyaz dan konfor ek an sékirité». Raison pour laquelle, dit-il, que le gouvernement vient de l’avant avec le métro léger et de nouveaux autobus. Des moyens de transport qui seront dotés d’un cashless système. «Sa sistem ki pou met en plas dan métro la fini design. Li pou extend dan bis osi. Osi avek métro nou pé transform tou lagar. Bizin éna sékirité dédié pou sa bann terminal la 24/7

Commentant le comportement des passagers dans les autobus, Nando Bodha affirme que c’est un tout autre souci. «Éna get dimounn gagn baté, filmé apré met lor Facebook. Nou inn fer sensibilisation dan plisir landrwa. Bisin met enn action plan», a soutenu le ministre. «Li domaz ki éna dimounn ki pé al travay ou lékol viktim de bann dimounn ki sorti kot zot pou al kokin

Egalement présent à l’ouverture de cet atelier, le DCP Taujoo indique que plusieurs mesures ont été prises du côté des autorités pour réduire les cas d’agressions. D’affirmer que le travail de la police n’est, toutefois, pas chose facile. D’ailleurs, de 2015 à 2018, 370 cas d’agression sur des policiers ont été rapportés. «La polis bisin deal avek tou kalité dimounn pou amenn sékirité. Lapolis pé bisin réinvent li afors pé gagn nouvo challenge

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires