Beau-Champ: un village riche en histoire

Avec le soutien de
Le centre de loisirs et le nouveau jardin d’enfants enchantent les habitants

Le centre de loisirs et le nouveau jardin d’enfants enchantent les habitants

Situé dans le sud-est de Maurice, le village de Grande-Rivière-Sud-Est (GRSE) a sous sa juridiction le hameau de Beau-Champ. Comptant environ 1 500 habitants, ce village côtier est fréquenté par des milliers de touristes, tout au long de l’année. C’est que GRSE est connu pour sa cascade, les hôtels qui s’y trouvent et, surtout, c’est le point de rencontre pour se rendre à l’île-aux-Cerfs.

Nous sommes à Beau-Champ, petit hameau géré par le conseil du village de GRSE. La boutique l’Escalade de Beau-Champ ne passe pas inaperçue car elle est située sur la route principale et le bâtiment est une structure en pierre, qui date de plusieurs années. Mantee Dowlut, marchande de gâteaux, qui attend les clients sous la varangue de cette boutique, travaille là depuis quelques années. Elle raconte qu’autrefois, cette localité était un camp sucrier et que par conséquent, la plupart des terres appartenaient à l’ancienne sucrerie de Beau-Champ, rebaptisée Alteo. Mantee, qui a vécu dans ce village depuis plus de 20 ans, confie que Beau-Champ est non seulement fréquenté par ceux qui se dirigent vers le village de GRSE mais aussi par de nombreuses personnes qui viennent pour prier dans un des plus anciens kovil qui s’y trouve.

Ce kovil, situé sur la route principale, a été récemment rénové. «Il y a quelques années, le village était délaissé car nous n’avions rien en termes d’infrastructure. Mais depuis trois mois, les habitants ont eu un centre de loisirs et un beau jardin d’enfants, de même qu’un coin détente. Et le kovil a été remis en état», précise-t-elle. Sa belle-fille, Mehnaz, qui travaille à ses côtés, estime que bien qu’il soit petit, Beau-Champ est un village où il fait bon vivre. «Nous sommes très soudés car nous ne sommes pas nombreux», ajoute-t-elle.

Mantee Dowlut se dit fière de voir les progrès dans le village. «Auparavant, il y avait de petites maisons de camp sucrier mais maintenant, tout a changé. Comme vous le constaterez, les gens ont construit de belles maisons», dit-elle. À côté de la boutique où elle vend ses gâteaux, se trouve un grand terrain de football qui appartient à la compagnie Alteo. «Heureusement que nous avons ce terrain car c’est le seul endroit où se réunissent les jeunes du village. Les habitants aussi profitent de ce terrain pour pratiquer leurs activités sportives. Maintenant que nous avons eu un centre, ce sera un avantage pour nous», dit-elle.

La majorité des habitants employables ont pu trouver de l’embauche dans un des hôtels de la région. Et, selon Mantee, de nombreux jeunes se voient faire carrière dans l’hôtellerie.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires