Les pilotes d’avion en forte demande… et pas qu’à Maurice

Avec le soutien de
En raison d’un manque de pilotes, Air Mauritius a dû reporter plusieurs vols.

En raison d’un manque de pilotes, Air Mauritius a dû reporter plusieurs vols.

Un manque de pilotes, ce n’est pas que l’affaire d’Air Mauritius. À en croire les prévisions de Boeing, au cours des 20 prochaines années, l’Asie aura besoin des services de quelque… 240 000 pilotes !

Selon Boeing, c’est en Asie pacifique que le manque de pilotes, techniciens et personnel navigant se fera le plus sentir. Selon ses prévisions, d’ici à 2037, au vu de l’expansion économique de cette région, il lui faudra 240 000 pilotes et 317 000 membres du personnel navigant de plus.

C’est en Chine que la demande pour des pilotes sera plus grande, soit 128 500. À titre de comparaison, l’Asie du Sud-Est et du Sud auront besoin de 48 500 et 42 750, respectivement. Un manque alimenté par le départ à la retraite de pilotes au cours des 10 prochaines années et la demande croissante pour des secteurs en plein boom, tels que le tourisme en hélicoptère et le jets privés de luxe.

Cette situation, prévient Boeing, risque d’avoir un sérieux impact sur la croissance de l’industrie de l’aviation. Non seulement les avions devront rester à terre, ce qui signifie un gros manque à gagner pour les compagnies, mais surtout, les salaires des pilotes risquent de prendre l’ascenseur. C’est notamment le cas en France, par exemple, où les pilotes d’Air France, entre autres, ont multiplié les grèves.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires