Commission Caunhye: «La lettre de Me Mohamed est une pathétique tentative de dévier l’attention»

Avec le soutien de
Me Hervé Duval affirme qu’il ne jouera pas le jeu de Me Yousuf Mohamed.

Me Hervé Duval affirme qu’il ne jouera pas le jeu de Me Yousuf Mohamed.

La réplique du berger à la bergère ne s’est pas fait attendre. «Cet épisode est une pathétique tentative de dévier l’attention de ce qui s’est passé jusqu’ici devant la commission. Je ne me permettrai pas de jouer le jeu de M. Mohamed au détriment de l’attention que je me dois de porter aux affaires de ma cliente.» C’est ce qu’a répondu Me Hervé Duval, SC, à l’express ce mardi 28 août, suivant la lettre que Me Yousuf Mohamed, SC, a adressée au Bar Council, ce matin.

Pour Me Hervé Duval, la question de conflit ne se pose même pas. «Il semble qu’il y ait un amalgame entre la situation de conflit et la position de témoin potentiel. La question que je puisse être un témoin est si évidente dans les circonstances qu’elle a été soigneusement considérée bien avant que monsieur Mohamed en prenne conscience. Elle a été discutée avec les parties concernées, dont les membres de la commission, avant même que Yousuf Mohamed témoigne devant la commission.»

«Il semble qu’il y ait un amalgame entre la situation de conflit et la position de témoin potentiel. La question que je puisse être un témoin est si évidente dans les circonstances qu’elle a été soigneusement considérée bien avant que monsieur Mohamed en prenne conscience.»

Me Hervé Duval ajoute que s’il avait le moindre doute, il aurait pris les dispositions qui s’imposent dans l’intérêt de son client. Il souligne, néanmoins, que c’est le droit le plus absolu de Me Mohamed de demander au Bar Council d’enquêter. «Le Council a des procédures en place pour de telles enquêtes et la procédure qui s’applique quand l’un d’entre nous est concerné par une enquête sera respectée. Bien entendu, je ne participerai en aucune façon dans les délibérations du Council.»

À la demande de Me Yousuf Mohamed pour qu’il se retire de la présidence du Bar Council, le temps de l’enquête pour situation conflictuelle ou pas, Me Hervé Duval répond qu’il évoquera cette question avec les personnes concernées «et qui n’incluent pas monsieur Mohamed», précise l’homme de loi. Et que si le Bar Council et lui-même se sentent «le moindrement embarrassés», la décision qui s’impose sera prise «dans l’intérêt de la profession».

Par ailleurs, Me Hervé Duval dit être au courant de la décision de l’ex-présidente de la République de porter plainte contre Me Yousuf Mohamed auprès du Bar Council pour non-respect de la confidentialité entre client et avocat. «Elle l’a d’ailleurs déclaré publiquement hier (NdlR, lundi 27 août). Il y a des procédures en place au niveau du Bar Council pour gérer des plaintes où l’un d’entre nous est concerné directement ou indirectement. Il est tout aussi évident donc que je ne participerai d’aucune façon aux délibérations du Council en ce qui concerne la plainte de ma cliente contre monsieur Mohamed.»

À la question de savoir si c’est lui qui rédigera la plainte de sa cliente contre Me Mohamed, Me Hervé Duval répliquera, irrité : «Croyez-vous que je vais déballer ce que je dis à ma cliente comme Yousuf Mohamed ?»

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires