Agression de Rachel Brasseur à Chinatown: le suspect se rétracte et passe aux aveux

Avec le soutien de
Hassan Aungnoo avait, dans un premier temps, nié les accusations à son encontre.

Hassan Aungnoo avait, dans un premier temps, nié les accusations à son encontre.

Il a été arrêté suivant le cas de vol avec violence dont a été victime Rachel Brasseur, à Chinatown. Et malgré le fait d’avoir été positivement identifié par la victime, Mondi Hassan Aungnoo niait catégoriquement les faits qui lui sont reprochés. Or, il s’est rétracté et est passé aux aveux dans la soirée du lundi 27 août. 

Soumis à un interrogatoire serré par les limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord sous la supervision du surintendant de police Bansoodeb, l’homme de 35 ans a avoué avoir menacé la victime. Cela, à l’aide d’un sabre avant de faire main basse sur son téléphone portable.

Le trentenaire devrait être traduit devant la justice ce mardi 28 août.

Les faits remontent au mardi 14 août. Rachel Brasseur cherchait une aire de stationnement pour se garer, après avoir déposé ses amis à un restaurant, à Chinatown, lorsqu’un individu armé d’un sabre a tenté de l’agresser. Cet acte avait suscité l’indignation à Chinatown. Depuis, une patrouille privée, composée d’hommes rompus à la pratique des arts martiaux, assure la protection des citoyens dans le quartier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires