Italie: la Juventus enchaîne, Ronaldo reste muet

Avec le soutien de
Le milieu de terrain de la Juventus Miralem Pjanic (g) buteur et Cristiano Ronaldo lors de la réception de la Lazio le 25 août 2018.

Le milieu de terrain de la Juventus Miralem Pjanic (g) buteur et Cristiano Ronaldo lors de la réception de la Lazio le 25 août 2018.

La Juventus Turin a décroché sa deuxième victoire en deux matches en battant sans trembler la Lazio Rome 2-0 samedi au bout d’un match maîtrisé, auquel il n’a manqué que le premier but italien de Cristiano Ronaldo, toujours muet.

Comme la semaine dernière à Vérone quand son équipe a battu le Chievo 3-2 en ouverture du championnat d’Italie, le Portugais a été dangereux, notamment sur un tir splendide remarquablement sorti par Strakosha (71e). Mais il n’a pas marqué.

D’abord bien pris par Wallace, le quintuple Ballon d’Or a tout de même réussi un match plein et très collectif et son entraîneur Massimiliano Allegri ne doit pas être très inquiet qu’il n’ait pas encore trouvé la cible.

La prochaine occasion pour Ronaldo sera samedi à Parme, où la Juventus arrivera forte de sa performance du jour, très solide et qui a illustré la richesse incomparable de son effectif.

Les buts turinois ont été inscrits par Pjanic d’une très belle et difficile demi-volée de l’extérieur de la surface (30e), puis par Mandzukic (75e), qui a profité d’un étonnant raté de CR7 devant le but vide.

Pour la Lazio, inoffensive à l’exception d’un tir de Luis Alberto de peu à côté (59e), le danger pouvait venir de partout, avec notamment un côté droit turinois très fort animé par Cancelo et Bernardeschi puis Douglas Costa.

Au milieu de terrain, le champion du monde français Matuidi a de son côté fait une reprise plus que convaincante, avec une première période de très haut niveau avant un logique fléchissement physique.

En attendant les autres matches de la 2e journée, et notamment le duel Naples-AC Milan de samedi soir, la Juventus prend donc les commandes du championnat.

La Lazio de son côté reste à sec avec zéro point en deux matches et paie un calendrier terrifiant, qui lui avait réservé Naples et la Juventus d’entrée.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires