Affaire Sobrinho: après un interrogatoire de 7 heures à l’ICAC, l’Angolais autorisé à rentrer

Avec le soutien de
 C’est vers 16 h 30 qu’Álvaro Sobrinho a quitté les locaux de l’ICAC à Ébene, ce vendredi 24 août.

 C’est vers 16 h 30 qu’Álvaro Sobrinho a quitté les locaux de l’ICAC à Ébene, ce vendredi 24 août.

Interrogatoire marathon pour l’homme d’affaires angolais, Álvaro Sobrinho, ce vendredi 24 août, au siège de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) à Ebène. Il a été cuisiné par les limiers pendant environ sept heures.

C’est vers 16 h 30 qu’Alvaro Sobrinho, accompagné de son avocat, Me Moorari Gujadhur, a quitté les locaux de la commission anticorruption. Il y était arrivé à 9 h 10, ce matin. L’Angolais a, entre autres, été interrogé sur ses investissements à Maurice.

C’est hier soir que l’homme d’affaires angolais a débarqué à Maurice. Une arrivée qu’il voulait discrète, mais les limiers de l’ICAC en ont rapidement eu vent. Et très tôt ce matin, ils se sont rendus à Royal Park, à Balaclava, en compagnie des éléments de la Special Supporting Unit, pour cueillir Álvaro Sobrinho.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires