SMF et «bodyguard»: Bilal Ramkissoon transféré à la Western Division

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam et Bilal Ramkissoon lors du congrès du PTr, dimanche.

Navin Ramgoolam et Bilal Ramkissoon lors du congrès du PTr, dimanche.

«Je pense que Bilal Ramkissoon est un envoyé de l’État et vise à s’infiltrer dans mon entourage lors de mes sorties.» Déclaration du leader du Parti travailliste (PTr) Navin Ramgoolam, jeudi 23 août, à l’express. L’ex-Premier ministre a réagi sur le membre de la Special Mobile Force (SMF) Bilal Ramkissoon, qualifié comme étant son garde du corps, lors de ses récentes sorties.

Si jusqu’à hier l’ex-Premier ministre s’interrogeait sur le fait qu’aucune sanction n’avait été prise contre Bilal Ramkissoon, il semble que Mario Nobin a reçu le message. Le Private a, en effet, été transféré à la Western Division. Il sera affecté au poste de police de La Gaulette, plus précisément.

D’ores et déjà,  Bilal Ramkissoon, âgé de 25 ans, a été entendu par les limiers du Central Criminal Investigation Department (CCID) dans la soirée de mercredi. Le policier a justement été interrogé dans le cadre de la photo le montrant aux côtés du leader du PTr, lors d’un congrès à Triolet, dimanche.

L’officier a confirmé sa présence lors de ce rassemblement politique. Il a expliqué aux enquêteurs qu’il s’y était rendu car il a accompagné ses parents. Bilal Ramkissoon a nié avoir agi comme «bodyguard» pour Navin Ramgoolam. Bilal Ramkissoon est un habitant de Vallée-Pitot et a intégré la force policière en 2012. Il serait très proche des rouges. Il est actuellement posté à la compagnie B de la SMF. Ce ne serait pas la première fois qu’il se serait présenté à un congrès du PTr. Ses congés coïncideraient d’ailleurs avec les congrès qu’organise le parti. Joint au téléphone, Bilal Ramkissoon s’est refusé à tout commentaire. «Mo péna nanier pu dir lor sa», a-t-il dit avant de raccrocher.

Un autre cas avait suscité la polémique récemment. L’ASP Manoj Luchan, ex-membre de la Very Important Person Security Unit, qui était affecté au Passport and Immigration Office comme no 2, a assisté à la réunion du comité central du Mouvement socialiste militant le samedi 11 août. Il a par la suite été transféré à la Special Supporting Unit. Selon le Human Resource Management Manual, «an Officer shall not hold office in any political organisation or take any active or prominent part in any political organisation».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires