Électricité: le CEB envisage une centrale à Albion

Avec le soutien de
Alors qu’il y a toujours de l’eau dans le gaz concernant la centrale de Fort-George, Albion refait surface…

Alors qu’il y a toujours de l’eau dans le gaz concernant la centrale de Fort-George, Albion refait surface…

Une centrale électrique qui opérera au light fuel, à Fort-George, avant de pas- ser au gaz naturel liquéfié, si l’étude de faisabilité est concluante, on connaît. Par contre, ce qu’on ne savait pas jusqu’ici, c’est que le Central Electricity Board (CEB) projette dans ses scénarios, à moyen terme, une centrale à gaz à Albion. Là où le très contesté projet de centrale à charbon de 100 mégawatts (MW) du malaysien CT Power et du CEB est tombé à l’eau, en 2015, suivant une décision du Conseil des ministres.

Albion a refait surface dans un document du département Corporate Planning de l’organisme parapublic et présenté au conseil d’administration. Un document dont nous sommes en possession d’une copie. Dans lequel, des techniciens du CEB proposent deux scénarios pour la Demand/Supply balance couvrant la période 2017-2026. Le premier prend note la non-extension du contrat des Independent power producers (IPP), alors que le second, oui. Mais les deux sont à plus d’un titre révélateur.

Ainsi, dans les deux cas, une CCGT (combined cycle gas turbine) à Albion fait son apparition sur la liste des centrales énergétiques du CEB. Sa capacité de production: 80 MW à cycle ouvert (open cycle) à son entrée en opération en 2023 avant de passer à 120 MW, à cycle combiné, l’année suivante, et ce jusqu’en 2026.

La prochaine centrale de Fort-George, estimée à Rs 8 milliards, que contestent les leaders des trois principaux partis de l’opposition, n’est pas en reste. L’on découvre que dans les deux scénarios, la centrale porte l’intitulé OCGT (open cycle gas turbine). Et que le CEB prévoit que les deux turbines de 35 MW chacune opèrent à cycle ouvert à partir de 2019 jusqu’à 2026 et non à cycle combiné, comme ça a été vendu.

Ce qui fait dire à un professionnel de l’énergie qui a analysé le document du CEB: «Alors que le contrat pour les turbines de Fort-George est en train d’être alloué, l’on découvre que le CEB propose des turbines à cycle ouvert uniquement à Fort-George, tout en tablant sur un autre plan, sur un autre site (NdlR, Albion). Which is which ? Le CEB doit nous expliquer clairement de quoi il en retourne.»

Interrogé hier, Shamshir Mukoon, directeur général par intérim du CEB, concède que l’organisme travaille sur plusieurs scénarios en interne, présentés au conseil d’administration. «Pour le moment, seule la centrale de Fort-George, qui opérera à cycle ouvert au départ, a été avalisée par le conseil d’administration.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires