Meurtre de Deonarain Koonjul: «Tou létan nou’nn ésey met Alvino lor drwa sémin»

Avec le soutien de
Jean Alvino Agathe (au centre), accusé du meurtre de Deonarain Koonjul, est en détention depuis lundi.

Jean Alvino Agathe (au centre), accusé du meurtre de Deonarain Koonjul, est en détention depuis lundi.

Ils sont «bouleversés» et «accablés». Les proches de Jean Alvino Agathe, principal suspect du meurtre de Deonarain Koonjul, 85 ans, survenu lundi, déplorent le fait qu’un tel drame ait pu se produire. Et présentent leurs condo- léances à la famille endeuillée. «Tou létan nou’nn ésey met li dan drwa sémin. Mé li’nn mank lafeksion enn mama», confie l’une des tantes de l’accusé.

Le beau-père de Dev Beekharry, Senior Advisor du ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, a été tué aux petites heures du lundi à son domicile, à Quatre-Bornes. Depuis, Jean Alvino Agathe, qui tentait de cambrioler la maison de l’octogénaire, est en détention policière.

«Momem mo enn orfélin, mo koné ki été sa péna mama ek papa»

Le jeune homme de 22 ans, un habitant de Palma, n’en est pas à son premier délit. En effet, Jean Alvino Agathe est connu des services de police et a des démêlés avec la justice dès l’âge de 16 ans. Il est impliqué dans un cas de vol. Ses proches expliquent qu’ils ont tout fait pour le mettre dans le droit chemin.

De faire ressortir que Jean Alvino Agathe avait été abandonné par ses parents à l’âge de 2 ans. «Ce sont ses grands-parents qui l’ont élevé. Mais après le décès de sa grand-mère, il s’est retrouvé avec ses tantes, qui étaient elles-mêmes encore des adolescentes.» Le jeune homme aurait fréquenté un collège Pre-Voc, à Quatre-Bornes, jusqu’à la Form III.

Jean Alvino Agathe aurait par la suite commencé à travailler. D’ailleurs, une des personnes qui a tout fait pour qu’il ne tombe pas dans les fléaux de la société n’est autre que son employeur. Ce dernier, qui n’a pas souhaité divulguer son iden- tité, est un charpentier habitant Quatre-Bornes, âgé de 37 ans, qui travaille à son propre compte. Il se dit très accablé par tout ce qui s’est passé au domicile des Koonjul.

«Momem mo enn orfélin, mo koné ki été sa péna mama ek papa. Mo inn saryé Alvino partou ar mwa. Mo get li kouma mo prop zanfan, zis pou li pa gagn mové frékantasion ek pas so lazourné lor sémin», déclare le trentenaire. «Même s’il n’y avait pas de travail, je l’emmenais avec moi et je lui donnais un peu d’argent afin qu’il puisse se débrouiller pour ne pas commettre de délit», poursuit-il.

D’ajouter qu’il y a cinq mois, Deonarain Koonjul, un ex-chauffeur de taxi, lui a demandé d’effectuer quelques travaux chez lui. «Mo’nn amenn Alvino avek mwa. Li extra débrouyar», déplore le charpentier. L’octogénaire aurait récemment demandé à Jean Alvino Agathe de réparer un fer à repasser, après l’avoir croisé dans la localité.

C’est pour cela que le jeune se serait rendu chez les Koonjul dimanche. Sachant que l’ex-chauf- feur de taxi et son épouse, Savitree, 81 ans, vivaient seuls, Jean Alvino Agathe a décidé de les cambrioler dans la soirée. Mais le vol a tourné au drame.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires