Requins capturés: prédateurs menacés, écosystème marin en danger

Avec le soutien de
Une femelle requin-tigre capturée à Grand-Gaube hier matin. Elle avait des petits dans le ventre.

Une femelle requin-tigre capturée à Grand-Gaube hier matin. Elle avait des petits dans le ventre. 

En l’espace de quelques jours, deux requins ont été pêchés à Grand-Gaube. Dimanche, c’est un requin bouledogue qui était capturé. Et hier, c’était au tour d’un requin-tigre, avec une trentaine de petits dans le ventre. Si les explications abondent quant à leur présence, le fait est que la capture de ces prédateurs des mers pose un risque pour l’équilibre de l’écosystème marin.

«Chaque année, plus de 100 millions de requins sont pêchés à travers le monde, ce qui a mis en danger des populations entières de requins», fait valoir Vassen Kauppaymuthoo, océanographe et ingénieur en environnement. Les ailerons de requins sont, en effet, très prisés, d’où la pêche intensive.

Sauf que le déclin dans les populations des requins a entraîné «une sélection artificielle d’espèces plus dangereuses, comme les requins bouledogues». Celles-ci, explique l’océanographe, «sont adaptées à la vie proche des rivages, dans les embouchures des rivières et même dans les fleuves».

La capture excessive de requins, poursuit Vassen Kauppaymuthoo, cause un déséquilibre de l’écosystème marin. D’autant plus qu’ils jouent un rôle important dans la chaîne alimentaire en tant que «top predator».

Vassen Kauppaymuthoo lie la présence de requins dans les lagons à plusieurs facteurs. «La présence des fermes aquacoles, les déchets de poissons mais aussi certains facteurs saisonniers, car on a tendance à retrouver plus de requins près de nos côtes en hiver.»

Nadeem Nazurally, chargé de cours en aquaculture à l’université de Mau- rice, fait le même constat. Le requin, dit-il, est une espèce extrêmement importante dans l’équilibre de la chaîne alimentaire. «Je pense qu’il n’y pas assez d’awareness à ce sujet auprès de la population.»

La Mauritius Marine Conservation Society (MM- CS) a également réagi sur sa page Facebook suivant la capture de requins à Grand Gaube. Faisant ressortir que le déclin des populations de requins risque d’avoir de graves conséquences. Raison pour laquelle l’organisme demande plus de sensibilisation à Maurice. «Nous devons stopper les nombreuses activités économiques où il est excusable de tuer ou de pêcher de plus en plus de requins», souligne la MMCS dans son post.

Sollicitée pour une réaction, l’attachée de presse du ministre du Tourisme, Anil Gayan, a expliqué que le ministre ne fera pas de commen- taire pour le moment.

La  femelle peut porter jusqu'à 40 petits

La période de gestation pour le requin-tigre est proche d’un an. Les œufs fécondés restent dans le ventre de la femelle jusqu’à l’éclosion. Il ressort qu’une femelle peut porter jusqu’à 40 petits de 50 cm chacun. Il atteint sa maturité vers l’âge de quatre ans.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires