Prisons: Vinod Appadoo annonce une batterie de mesures

Avec le soutien de
Le commissaire des prisons a affirmé qu’il agit en toute transparence face à la presse ce jeudi 23 août.

Le commissaire des prisons a affirmé qu’il agit en toute transparence face à la presse ce jeudi 23 août. 

Les prisonniers devront s’adapter à de nouvelles mesures prochainement. C’est ce qu’a indiqué le commissaire des prisons, Vinod Appadoo qui était face à la presse dans le cadre de la libération des quatre condamnés de l’affaire l’Amicale, ce jeudi 23 août. Ce dernier a annoncé que les détenus n’auront plus droit au «postal money order». «En 2013, le Postal Money Order était de Rs 6 millions, en 2014, Rs 6,5 millions, en 2016, Rs 5,8 millions et en 2017, Rs 1,8 millions. J’ai décidé de mettre un terme à cette mesure à la fin de l’année. Les ‘gros bonnets’ payaient plusieurs personnes pour remettre de l’argent aux prisonniers», a-t-il soutenu.

Autre mesure annoncée : à partir du 1er novembre, aucun prisonnier n’aura le droit de recevoir de l’argent de ses proches. «Mo pé apply le ‘standard minimal rule of Human Rights’, koumsa zot pou gagn le ‘basic’. Zot dipin gramatin, zot dézéné et zot diné. Zot pou gagn zot ‘balance diet’…» D’ajouter que les contrats des cantines seront bientôt résiliés. «Nous allons être plus autonomes. Nous préparons déjà nos pains. Nous allons aménager un endroit où nous abattrons nos poulets. Et nous plantons nos propres légumes.» Vinod Appadoo a également fait comprendre que les rites religieux ne seront plus pratiqués au sein des prisons. «Il est important de faire comprendre aux prisonniers que nous sommes dans une prison. Juste la prière sera autorisée

Dans la foulée, il est revenu sur la commission d’enquête Lam Shang Leen. «À partir du 1er novembre, les prisonniers n’auront plus droit aux cigarettes. Nous travaillons sur un projet en collaboration avec le ministère de la Santé en ce sens. Nous attendons l’aval du ministère.» Vinod Appadoo a aussi indiqué que avocats annoncent de plus en plus à l’avance leur visite en prison. «Mo pa pé dir bann Legal Advisers pa vinn dan prizon. Mo lé dir ki zot démann permission 48 heures avan. Mo pé fer tou dan transparans.» Il a également ajouté que la presse s’est trompé en disant que Rs 700 sont dépensées sur un prisonnier par jour. «Rs 50 sont dépensées sur un détenu au quotidien et non pas Rs 700

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires