Météo: un radar qui voit loin

Avec le soutien de
Etienne Sinatambou et Masahisa Sato ont effectué une visite du radar.

Etienne Sinatambou et Masahisa Sato ont effectué une visite du radar.

Le radar de Curepipe est prêt à 95%. C’est ce qu’ont constaté Masahisa Sato, ministre japonais des Affaires étrangères, et sa délégation, ce mardi 21 août. Une visite des lieux effectuée en compagnie d’Etienne Sinatambou, ministre de la Sécurité sociale et de l’Environnement. Prem Goolaup, directeur de la station météorologique de Vacoas, était aussi présent.

Financé par le Japon, ce radar a coûté Rs 437 millions. Selon Prem Goolaup, toutes les données recueillies par le radar seront transmises en temps réel à la station météorologique de Vacoas. Les prévisionnistes auront une formation pour les déchiffrer. Cette formation débutera en même temps que l’installation des équipements.

 
 

Avec ce radar, les météorologistes pourront prédire avec précision les mouvement d’un cyclone dès que celui-ci se trouve à 450 km de nos côtes. De plus, la force des vents pourra être connue dans un diamètre de 500 km autour de Maurice. Ces nouvelles prédictions laisseront le temps à la population de prendre les dispositions nécessaires en cas de danger climatique.  «Le radar sera opérationnel au cours de cette année financière», a confirmé Etienne Sinatambou.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires