Recrutement controversé: un présumé meurtrier devient gardien de prison

Avec le soutien de
Les questions quant au recrutement d’un suspect sont nombreuses.

Les questions quant au recrutement d’un suspect sont nombreuses.

Un jeune de 22 ans a été recruté comme gardien de prison, en juillet. Cela, alors qu’il est accusé d’avoir tué sa belle-mère et sa petite sœur de deux ans il y a six ans. Il avait alors 16 ans. Ce recrutement suscite beaucoup de questions.

Comment est-il passé entre les filets de la Disciplined Forces Service Commission avec de tels antécédents ? Est-ce que celle-ci a respecté les critères de sélection ? Le jeune homme a-t-il un certificat de caractère ?

Il s’agit là d’un cas de meurtre. L’adolescent avait vite avoué qu’il aurait tué sa belle-mère et sa petite sœur. Les faits remontent à juin 2012, à Mare d’Albert. Une dispute familiale aurait éclaté entre lui et sa belle-mère. Il l’aurait étranglée et sa sœur est morte durant cette lutte. Il a allégué avoir maquillé son crime en suicide avant de s’enfuir chez une autre sœur.

Il avait été arrêté le même jour. Face aux questions musclées des policiers de Plaine-Magnien, il avait tout avoué le 25 juin 2012. Il avait passé un mois en cellule policière avant de retrouver la liberté conditionnelle le 31 juillet 2012, contre une caution de Rs 75 000 et une reconnaissance de dette de Rs 200 000. L’enquête préliminaire a débuté le 4 juillet 2018 en cour de Mahébourg. Deux jours après, il a été recruté à la prison.

Le président de la Disciplined Forces Service Commission, Sutiawan Gunessee, affirme que selon les procédures, ce n’est qu’après avoir eu le clearance de la police que l’instance procède au recrutement. Aussi longtemps que la personne n’a pas été condamnée par la justice, son casier judiciaire reste vierge. Sutiawan Gunessee ajoute qu’il va s’«enquérir de ce cas aujourd’hui».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires