Collendavelloo: «Kan éna lapli nou dir li bisin arété, kan li pa tombé nou rod li…»

Avec le soutien de
Le ministre a, une nouvelle fois, demandé à la population de faire bon usage de l’eau.

Le ministre a, une nouvelle fois, demandé à la population de faire bon usage de l’eau.

«L’eau est devenue un drame international. Water, when we have it we forget that we have it…» Ce sont là les propos tenus par le ministre de l’Énergie et des services publics ce lundi 20 août. Ivan Collendavelloo qui intervenait lors d’une cérémonie de remise de prix en marge du World Water Day s’est attardé sur l’importance de faire un bon usage de l’eau. Selon lui, la population mauricienne ne réalise pas la chance qu’elle a d’avoir accès à l’eau potable.

«Kan la pli tombé nou dir li bizin arété, kan li pa tombé nou rod lapli. This is the most precious commodity», a poursuivi Ivan Collendavelloo. Ce dernier a ajouté qu’à Maurice, «un litre d’eau équivaut au prix d’un SMS. Chaque SMS envoyé représente le même nombre de litres d’eau utilisé. Pourquoi pouvez-vous faire attention au nombre de messages que vous envoyez mais lorsqu’il s’agit de l’eau non ? Parce qu’il coûte bon marché ? Vous ne réalisez pas la valeur de l’eau. Il nous faut la gérer convenablement».

Lors de son allocution, le ministre a tenu à dire que des équipes de la Central Water Authority travaillent d’arrache-pied pour que les habitants de Beau-Bassin puissent être approvisionnés en eau. Il a poursuivi en indiquant qu’ici il y a un manque au niveau de la technologie. «Dans d’autres pays, il y a des ‘sensors’ qui sont installés pour détecter des fuites. La CWA ne pourra malheureusement jamais faire cela. Il nous faut un partenariat avec des experts qui ont fait ce travail toute leur vie», a-t-il fait ressortir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires