Son avocat à l’étranger: Sesungkur ne sera pas entendu au CCID ce lundi

Avec le soutien de
Sudhir Sesungkur est accusé d’avoir agressé un cameraman.

Sudhir Sesungkur est accusé d’avoir agressé un cameraman.

Il aurait dû être interrogé, selon nos sources, «under warning», ce lundi 20 août. Mais son avocat, Me Siddhartha Hawoldar, se trouvant actuellement en Inde et ne pouvant être à Maurice ce lundi, Sudhir Sesungkur, ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance, ne sera pas présent dans les locaux du Central Criminal Investigation Department (CCID). Cela, dans le cadre de l’affaire du caméraman qui aurait été giflé par le politicien, le mois dernier, à Sébastopol.

Presque un mois après la déposition du caméraman Rasesh Ramprosand contre le ministre, pour agression, ce dernier avait reçu une convocation, au début de la semaine dernière, par le CCID, pour donner sa version des faits. Cette affaire remonte au dimanche 22 juillet, à Sébastopol. Le ministre, accompagné de son garde du corps et de Ganesh Niko, un de ses proches collaborateurs, s’y était rendu pour assister à un mariage.

Sudhir Sesungkur aurait eu une dispute avec Rasesh Ramprosand. Ce dernier allègue avoir été giflé par le ministre pendant que le garde du corps de ce dernier le maîtrisait. Ganesh Niko, pour sa part, toujours selon le caméraman, lui aurait pris sa paire de lunettes.

Le garde du corps du ministre de même que son proche collaborateur ont déjà été entendus par les enquêteurs du CCID. Ils ont été identifiés par Rasesh Ramprosand. Toutefois, les deux hommes nient les accusations formulées contre eux. La convocation du ministre Sesungkur au CCID a ainsi été reportée à une date ultérieure.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires