Sport automobile: nouveau circuit et Formule E en route ?

Avec le soutien de
Organiser des courses automobiles n’est toutefois pas chose facile à Maurice.

  Organiser des courses automobiles n’est toutefois pas chose facile à Maurice.  

C’est le ministre Nando Bodha qui l’a annoncé officiellement, en début de mois. «Le gouvernement est disposé à mettre à disposition 50 arpents de terrain de l’État aux investisseurs pour permettre la création d’un circuit automobile.» Le but ? Permettre aux férus de sports automobiles d’assouvir leur passion et de permettre, pourquoi pas, aux fous du volant de se défouler, peut-être ?

Mais n’allons pas trop vite en besogne, ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Organiser des courses automobiles à Maurice n’est pas chose facile. «Il faut s’y prendre au moins deux mois à l’avance pour avoir tous les permis avant d’organiser un rallye. Il faut l’autorisation de la police, s’assurer que les secours seront présents, notamment. Il faut également prendre en compte les dépenses, qui sont conséquentes», fait valoir Sanjeev Hurday, président du Motor Racing Club (MRC). La création d’un circuit automobile pourrait, selon lui, apporter une solution aux problèmes. «Cela nous facilitera, en tout cas, la tâche

Le MRC a, par ailleurs, déjà rencontré Nando Bodha afin d’en savoir davantage sur les conditions pour la mise en place d’un tel circuit. Le ministre des Infrastructures publiques, dans son annonce, a concédé que la rentabilité d’un tel circuit demeurait la principale question en suspens.

Le public, lui, devrait être au rendez-vous. «Vu le nombre de personnes qui vient assister aux rallyes, je pense que le succès devrait être au rendez-vous sur le circuit», estime Sanjeev Hurday. Le lieu peut également être utilisé autrement : on peut y proposer des cours de conduite pour ceux qui hésitent à apprendre sur route, attirer des concessionnaires qui veulent dévoiler de nouveaux modèles. On peut même y organiser des concerts, ajoute Sanjeev Hurday.

D’autre part, une proposition du Sugar Investment Trust a également surpris les fans de sport mécanique. En l’occurrence la création d’un circuit pour un Grand Prix de Formule E. Il s’agit d’un championnat de course automobile utilisant des monoplaces électriques, d’où le «E», organisé par la Fédération internationale de l’automobile.

«Il faut faire la différence entre la Formule E et les rallyes. Il faudra des spécificités pour les circuits, mais les courses de Formule E peuvent être disputées sur un circuit, en ville, au niveau des smart cities, selon les propositions

D’ici là, chauffez le moteur et prudence sur les routes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires