Infrastructures: La Nicolière voit plus grand

Avec le soutien de

Des travaux d’agrandissement sont prévus à La Nicolière. La date limite pour la soumission des offres était le 10 août. Un budget de Rs 20 M est prévu pour l’étude géotechnique. 

Historique 

La construction de La Nicolière sur la rivière du Rempart date de 1929. À titre de comparaison, le premier barrage sur la rivière Tamarin, à Mare-aux-Vacoas, date de 1885. Le réservoir de La Ferme, à Bambous, a été, lui, construit en 1914, celui de Mare-Longue date de 1948, alors que la construction du Pitondu-Milieu remonte à 1952. Après la construction du Midlands Dam en 2002, le volume d’eau de La Nicolière a augmenté par 41 millions de mètres cubes.

D’où vient le nom de La Nicolière? Yvan Martial, ancien rédacteur en chef et historien, nous renseigne. «Cela vient d’un propriétaire terrien vers 1740, André Refuveuil. Son sobriquet était Nicolière.» Retraçant l’historique des lieux, Yvan Martial ajoute que le terrain a été acheté par les frères Vigoureux en 1751, pour agrandir le domaine de Villebague, une sucrerie avoisinante. «La dernière usine à La Nicolière cesse ses activités après un incendie en 1838.» Changement de siècle. «C’est en 1915 que le gouvernement achète le terrain à La Nicolière pour y aménager un réservoir. Les travaux commencent en 1921.»

Le pont Le Juge de Segrais 

Le pont sur La Nicolière porte le nom de Paul Le Juge de Segrais. Selon Yvan Martial, il s’agit d’un ingénieur né à Mon-Goût, le 18 mai 1868. Élève du collège Royal de Curepipe, il est lauréat de la bourse d’Angleterre en 1887. Après sa formation d’ingénieur en ponts et chaussées, il rentre à Maurice en 1890. Il est nommé arpenteur du gouvernement. En 1896, il devient l’ingénieur, architecte et arpenteur général. En 1904, le voilà directeur des Travaux publics. Il s’attelle à transformer les ponts en ponts en béton armé. On lui doit le pont Carbonel, à Curepipe, ainsi que le pont Cavendish à Mahébourg. «Il a fait les plans du collège royal de Curepipe, qui est inauguré en 1914», précise Yvan Martial. Durant sa carrière, il a aussi effectué des travaux topographiques à La Nicolière. 

Les affluents 

Quelles sont les rivières qui nourrissent La Nicolière ? Il y a un «feeder» canal qui part de Grande-Rivière-Sud-Est. L’eau vient aussi de la rivière du Rempart et de 11 ruisseaux. Le Midlands Dam fait également partie du circuit 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires