Made in Moris: The Prophecy et Bigg Frankii parmi les nouveaux adhérents

Avec le soutien de
The Prophecy (à g.) fait partie des nouveaux adhérents de Made in Moris, tandis que Bigg Frankii a fait sa demande pour intégrer le label.

The Prophecy (à g.) fait partie des nouveaux adhérents de Made in Moris, tandis que Bigg Frankii a fait sa demande pour intégrer le label.

L’association of Mauritian Manufacturers (AMM) accueille 12 nouveaux adhérents sous son label Made In Moris. Une soirée spéciale leur est réservée le 23 août, à Kas Poz, Ébène.

La nouveauté cette fois, c’est l’arrivée d’un nouvel adhérent dans la catégorie des marques culturelles et créatives, en l’occurrence Murvin Clélie (The Prophecy), avec son dernier album Where we belong, sorti cette année. Ce qui fait de cet album le tout premier à faire partie du label Made in Moris.

De plus, l’AMM finalise actuellement une demande d’adhésion de la part de Franco Georgin (Bigg Frankii), artiste qui fait fureur sur la scène musicale locale avec ses chansons «My One in a Million» ou encore «Arozé ar poids». «Panik» de la troupe Komiko a été le premier long-métrage à être labellisé en 2017 dans la catégorie des marques culturelles et créatives.

ENL Agri, Chelvan Furniture, Café de Chamarel…

Parmi les autres nouveaux arrivants, ENL Agri avec ses légumes de la marque Field Good, le sucre Kara d’Omnicane ainsi que la marque Milait. Le Café de Chamarel, seul café produit localement, fait également son entrée sous le label.

Tout comme Chelvan Furniture, qui a bénéficié du Made in Moris Scheme, programme de financement créé par le gouvernement pour aider les petites et moyennes entreprises (PME) à rejoindre le label. Il s’agit d’une subvention de Rs 5 000 octroyée aux PME qui sont parvenues à remplir le cahier des charges pour adhérer au label.

Grafitag fait aussi partie des nouveaux arrivants. Cette petite entreprise fabrique des sacs, tabliers, pochettes ou encore des carnets sur lesquels elle imprime des citations en créole.

Véritables projets d’entrepreneurs

Commentant ces nouvelles adhésions, le Chief Executive Officer de l’AMM, Bruno Dubarry, souligne que c’est le fruit d’une stratégie soutenue sur laquelle travaille l’association depuis plusieurs mois. Stratégie qui a vu naître plusieurs collaborations avec des organismes publics comme le National Productivity and Competitiveness Council ou encore SME Mauritius (anciennement SMEDA).

Concernant les nouveaux segments qui ont été ajoutés au label durant les deux dernières années, soit les marques culturelles et créatives, et les marques agricoles, ils continuent leur progression, observe Bruno Dubarry. «L’aspect culturel se retrouve forcément dans le Made in Moris», avance-t-il. D’ajouter que le cahier des charges aide à faire entrer de véritables projets d’entrepreneurs sous le label.

Par ailleurs, l’AMM prévoit une série d’activités au cours des mois à venir pour accompagner les marques labellisées. L’objectif, explique Shirin Gunny, Chief Operating Officer de Made in Moris, est d’aider les marques à se différencier des produits importés, mais pas que. «Notre stratégie a des visées bien plus profondes. Il s’agit de démarrer un véritable ‘reengineering’ au sein des entreprises labellisées», explique-t-elle.

Nouvelles avenues de collaboration

Parmi les activités que l’AMM prévoit cette année : un cycle de séminaires, à partir du mois d’octobre, sous plusieurs thématiques – à savoir «marques positives», «marques utiles» ou encore «marques innovantes». L’association compte également démarrer une collaboration avec la chaîne de supermarché Winner’s, entre autres.

Pour Shirin Gunny, cet engouement pour le label témoigne de «l’agilité» de Made in Moris à créer de nouvelles avenues de collaboration. Ce qui permet au label de faire toujours plus pour ses adhérents.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires