Inde: les inondations dans le Kerala font plus de 100 morts, 150.000 sans-abri

Avec le soutien de
Des enfants évacués par les secouristes dans une zone inondée de l'Etat indien du Kerala.

Des enfants évacués par les secouristes dans une zone inondée de l'Etat indien du Kerala.

Plus de cent personnes ont péri dans les inondations qui affectent l’Etat indien du Kerala dont environ 150.000 habitants se sont retrouvés sans abri, ont annoncé jeudi les autorités.

Très prisé des touristes, le Kerala, situé dans le sud-ouest de l’Inde, subit chaque année des pluies abondantes au moment de la mousson -de juin à septembre-, mais les dommages causés par ces précipitations, particulièrement fortes cette fois-ci, sont d’ores et déjà les pires en près d’un siècle.

«Le bilan officiel est maintenant de 106 morts. 1.331 camps ont été ouverts dans l’Etat et 147.000 personnes y ont été accueillies jusqu’à ce soir», a dit à l’AFP un responsable local de la gestion des catastrophes.

Un précédent bilan, rendu public plus tôt jeudi, avait fait état de 86 morts.

Le Kerala est désormais confronté à une crise «extrêmement grave», a averti le chef du gouvernement local, Pinarayi Vijayan.

Plus de cinq cents soldats supplémentaires ont été déployés pour participer aux opérations de secours et d’autres renforts sont attendus dans les prochains jours, a-t-on appris auprès du centre de gestion des catastrophes du Kerala.

«Tous les districts sont en alerte rouge car on attend davantage de pluie pendant les prochaines 24 heures», a ajouté la même source.

Les liaisons ferroviaires et aériennes ont été suspendues dans cet Etat où des dizaines de villages et des milliers de maisons ont été envahis par les eaux.

Des hélicoptères évacuent des personnes réfugiées sur des toits, tandis que la télévision a montré des voitures et du bétail emportés par les eaux.

A Kochin, la principale ville, l’aéroport international restera fermé jusqu’au 26 août au mieux, ont fait savoir les autorités.

Plus de 10.000 km de routes ont été endommagés ou détruits, a en outre annoncé le gouvernement local, qui a ordonné d’ouvrir les vannes dans 34 barrages et réservoirs où l’eau a atteint un niveau jugé dangereux.

Le Kerala, réputé pour ses plages bordées de palmiers et ses plantations de théiers, a été visité par plus d’un million de touristes l’année dernière, selon des statistiques officielles.

Des inondations se sont aussi produites dans d’autres Etats, dont le Karnataka (situé juste au nord du Kerala) et le Madhya Pradesh (dans le centre de l’Inde), où huit personnes qui pique-niquaient ont été emportées par une brusque montée des eaux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires