Immobilier: La route Terre-Rouge-Verdun attire les premiers appartements

Avec le soutien de
Le complexe immobilier construit par Verdun Heights, à Bois-Pignolet, dont Navneet Gokulsing, est un des promoteurs.

Le complexe immobilier construit par Verdun Heights, à Bois-Pignolet, dont Navneet Gokulsing, est un des promoteurs. 

On se doutait bien que l’autoroute M3 attirerait des investisseurs fonciers. Après les laveurs de voitures ou les marchands de fruits, qui ont vu une occasion de faire des affaires depuis l’ouverture de la route, en 2013, des promoteurs de la société Venezis Real Estate font sortir de terre 24 appartements à Bois-Pignolet. Soit, à quelques minutes de l’infrastructure routière. Un panneau installé en bordure de route attire l’attention.

«Nous avons commercialisé les appartements en mai. Nous avons vendu plus de 80 % d’entre eux en trois semaines seulement. Ce qui a accroché, c’est surtout le concept purement mauricien. Dans les 24 appartements, nous offrons deux cuisines, une pour les invités, l’autre pour l’usage quotidien. C’est très mauricien d’avoir deux cuisines», soutient Navneet Gokulsing, un des promoteurs de Verdun Heights.

Les appartements de deux ou trois chambres disposent tous de trois balcons. Autre atout mis évidemment en avant par les promoteurs : le réseau routier.

«Avec la route Terre-Rouge– Verdun, nos clients ont accès à toutes les villes très facilement. Nous avons acheté ce terrain en 2013, avant que la route ne soit inaugurée. Il s’étend sur 720 toises.»

Pourquoi avoir attendu 2018 pour lancer le projet ? «Nous avons mis beaucoup de temps à peaufiner le concept. Nous voulions rendre les facilités des Gated Communities accessibles aux Mauriciens et pas qu’aux étrangers, comme c’est le cas actuellement. Quand on parle de facilités, on parle de sécurité, de luxe, de confort, mais aussi d’un cadre paisible», ajoute Navneet Gokulsing.

Les jeunes professionnels sont ciblés. Les appartements coûtent entre Rs 2,7 millions et Rs 4,2 millions, comprenant une place de stationnement pour voiture par résident.

Mais selon Navneet Gokulsing, c’est le mode de paiement qui a fait décoller les ventes. Le concept choisi par les promoteurs est celui de la Société civile immobilière d’attribution (SCIA). Celle-ci consiste en la construction d’un ensemble immobilier avant de le diviser en plusieurs fractions, ici, en plusieurs appartements.

«L’avantage pour les clients est qu’ils font leur paiement sur un délai d’un an. Ils demandent à la banque un prêt-logement. Lorsqu’ils l’obtiennent, la banque met un lien sur le contrat de réservation que les clients reçoivent contre un paiement d’une première tranche de 10 %. À partir de là, c’est la banque qui règle les paiements d’après ce qui est dit dans le contrat de réservation.» Le paiement se décline en huit mensualités de 10 % et quatre autres de 5 %. À la fin du paiement, le client devient propriétaire tout en remboursant son prêt bancaire.

À cela, des frais mensuels de Rs 2 500 sont payables au syndic. Le complexe doit être doté d’un système de sécurité, incluant un service de gardiennage pour contrôler l’accès à l’entrée du complexe, des caméras de surveillance, un code d’accès attribué à chaque résident et l’installation d’un réseau de communication interne.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires