Commission d’enquête - Me Hervé Duval: «Ma cliente aidera à dévoiler les motivations du Cabinet»

Avec le soutien de
Il est 13 h 20. L’ex-présidente de la République arrive en Cour suprême, le visage crispé.

Il est 13 h 20. L’ex-présidente de la République arrive en Cour suprême, le visage crispé.

La façon dont Me Hervé Duval Jr a présenté sa cliente, Ameenah Gurib-Fakim, à la commission Caunhye, hier, mardi 14 août, ne laisse aucun doute sur son état d’esprit. En prélude de son audition, l’avocat a indiqué que l’ex-présidente de la République fera tout ce qu’elle pourra pour aider la commission à mettre au jour les motivations réelles du Conseil des ministres.

L’ex-cheffe de l’État tentera de prouver trois choses au fil de ses auditions. D’abord, que l’institution d’une commission d’enquête sur Álvaro Sobrinho était une tentative de démontrer qu’il n’y a pas eu «unlawful use» du bureau de la présidence. Ensuite, que son objectif était de protéger son bureau.

Et, enfin, dévoiler les motivations du Conseil des ministres. Lequel, estime Ameenah Gurib-Fakim, n’a jamais institué d’enquête sur les allégations concernant son utilisation d’une carte de crédit que lui a octroyée Planet Earth Institute (PEI). Et qui n’a pas non plus soutenu la commission d’enquête sur l’homme d’affaires angolais, une démarche qui aurait permis de faire la lumière sur les liens de ce dernier et des membres du Cabinet.

«I prefer not to make comments on the proceedings as a matter of courtesy towards the Commission. Exceptionally, I would only like to say that I am happy that the Chairman has reassured my client that she will have full opportunity to clarify whatever she says in response to his questions and to state her version», avance Me Hervé Duval Jr, sollicité par l’express.

Seebah, Ramburrun et Ramdeen devront repasser

Motichand Seebah, secrétaire à la présidence, Sunil Ramdeen, Acting Accountant General, et Vivekanand Ramburrun, directeur des douanes… Ils étaient tous les trois présents en Cour suprême, hier. Sunil Ramdeen et Vivekanand Ramburrun avaient été convoqués par la commission alors que Motichand Seebah s’était présenté à la première séance des auditions. Ces derniers n’ont, toutefois pas été entendus hier. Et ce, même si le directeur des douanes, ainsi que l’Acting Accountant General avaient été sommés de présenter des documents à la commission. Vivekanand Ramburrun devait présenter les objets déclarés à la douane au nom de la State House. Sunil Ramdin devait, pour sa part, fournir des informations sur le compte ouvert pour r les Rs 3,7 millions provenant de PEI.

En images...

Il est 13 h 20. L’ex-présidente de la République arrive en Cour suprême, le visage crispé.
Elle peut à peine circuler, étant mitraillée par les photographes de presse.
Ameenah Gurib-Fakim tente de faire bonne mine quelques minutes avant son grand déballage.
L’ex-présidente de la République avance à petits pas vers la salle d’audience.
Motichand Seebah, secrétaire à la présidence, accompagné de ses assistants.
Soulagée? À sa sortie de l’audition, à 15 h 50, l’ancienne présidente esquisse un sourire...
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires