Pétanque – inédit: deux équipes rurales en finale

Avec le soutien de

Il y a eu de l’ambiance, du suspense et surtout une finale inédite, le dimanche 12 août, au boulodrome de Souillac. Pour la première fois, deux triplettes de régions rurales (Savanne et Rivière-Noire) se sont affrontées dans l’ultime confrontation. A l’issue du tournoi, c’est l’équipe de Bambous Amicale SC qui l’emporte face à celle de Souillac.

Le boulodrome de Souillac est inondé de boulistes dès 9 heures. C’est normal puisque 33 équipes masculines – dont une de Rodrigues – et 11 triplettes féminines doivent disputer les Championnats de Maurice.

Chez les hommes, les spéculations vont bon train. On prévoit que les favoris – soit, entre autres, la triplette Toofany-Sylvio-Ravi ou encore celle composée de Murthen, Seeparsad et Khodabaccus – se qualifieront pour la finale. Mais il n’en est rien. Contrairement aux années précédentes, les deux équipes finalistes sont issues de régions rurales: celle de Bambous Amicale SC (Rivière-Noire) et de Souillac SC (Savanne).
Les vainqueurs se nomment Danush Sewoodeehul, Pratish Mukoom et Vicky Heeralall. En début de partie, ils imposent un rythme soutenu à leurs adversaires, Ranjeev Adhin, Sharvesh Naiko et Goorsohye Jayraze, menant rapidement par 8 à 1. Mais les derniers nommés ne se laissent pas faire et reviennent progressivement à leur hauteur. Néanmoins, l’équipe de Rivière-Noire arrive à se surpasser. Reprenant l’avantage grâce à trois points marqués, ils finissent par s’imposer en fin de partie (Score final 13-8). Sur le boulodrome de Souillac, ce sont des supporters en liesse qui viennent féliciter Danush Sewoodeehul, Pratish Mukoom et Vicky Heeralall. «Nous ne nous sommes pas laissé abattre quand nous avons été rejoints à 8 partout. Nous avons un mental solide et nous savions comment il fallait jouer pour l’emporter», souligne Vicky Heeralall, qui rappelle au passage que son équipe a déjà gagné les championnats de triplette il y a quelques années.
Quant à l’équipe finaliste, elle n’a pas démérité non plus. Selon Radhakrishansing Rajkoomar, président de l’Association de pétanque de l’île Maurice (APIM) :«C’est un exploit qu’une équipe de Savanne ait pu se qualifier pour la finale. De plus, que deux équipes rurales l’aient disputée est inhabituel car, dans le passé, il y a toujours eu au moins une triplette des régions urbaines, notamment des Plaines-Wilhems, qui s’y retrouvait», affirme-t-il.
Chez les dames, c’est le trio constitué de Lucette Sarah, Ameda Sakauloo et Anju Dawkee qui enlève la palme face à celui composé de Véronique Nankoo, Nathacha Naugon et Belinda Laurent (score 13-9). «Je m’attendais à ce que l’on gagne ; nous avons travaillé en équipe. Pourtant, nous nous sommes préparées séparément. Anju Dawkee vient du club de pétanque de Solferino, Ameda Sakauloo est de l’Union Sportive Le Hochet et moi-même de Vacoas-Scout pétanque club. Durant le tournoi, nous n’avons cessé de nous soutenir mutuellement», assure Lucette Sarah. Comme quoi la pétanque permet de réunir, à Maurice, ce qui est épars…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires