Accusé d’importation de cocaïne: l’accusé souhaite se rendre dans 16 pays

Avec le soutien de
Abdool Majeet Butt en compagnie de son avocat, Me Shailesh Seebaruth, en cour intermédiaire ce 14 août. ©Krishna Pather

  Abdool Majeet Butt en compagnie de son avocat, Me Shailesh Seebaruth, en cour intermédiaire ce 14 août. ©Krishna Pather  

Il fait l’objet d’une accusation formelle d’importation de cocaïne et de MDMA. L’homme d’affaires Abdool Majeet Butt, détenteur de la double nationalité mauricienne et pakistanaise, veut toutefois pouvoir voyager. Il prévoit de se rendre dans 16 pays dans le cadre de son travail.

Par le biais de son avocat, Abdool Majeet Butt a présenté une motion en ce sens en cour intermédiaire. La police y ayant objecté, les débats se sont déroulés devant la magistrate Naddiyya Dauhoo.

Appelé à la barre, un témoin de la police soutient que l’habitant de Quatre-Bornes avait en sa possession 2,73 kg de cocaïne et de MDMA, d’une valeur marchande de Rs 49 650, lors de son arrestation à l’aéroport de Plaisance, le 25 octobre 2014. Il revenait alors de Dubaï. «During enquiry, he admitted having brought the five parcels of cocaine, MDMA, from Belgium.» Pour la police, l’accusé ne peut quitter le territoire mauricien étant donné qu’il a des proches au Pakistan et pourrait s’y réfugier.

Conditions respectées

Contre-interrogé par Me Shailesh Seebaruth, assisté de Me Gavin Glover, Senior Counsel, le témoin de la police a concédé que l’accusé a fait plusieurs demandes en ce sens depuis son arrestation. Sur avis du Directeur des poursuites publiques, ses demandes ont été agréées. Ajoutant que l’accusé a, jusqu’à présent, toujours respecté les conditions qui lui ont été imposées.

Abdool Majeet Butt a, lui, indiqué être le seul actionnaire d’une compagnie comptant une vingtaine d’employés et qu’il a payé plus de Rs 2 millions à la Mauritius Revenue Authority. «Je suis consultant auprès d’une autre compagnie et je touche Rs 45 000.»

L’accusé a aussi fait valoir que son épouse et ses enfants se trouvent à Maurice. «Je demande à la Cour de m’accorder la permission de voyager, comme cela a été le cas dans le passé», a déclaré l’homme d’affaires.

La magistrate Naddiyya Dauhoo fera connaître sa décision ce vendredi 17 août.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires