Harcèlement sexuel au travail: une ado obtient Rs 675 000

Avec le soutien de
La jeune fille avait pris de l’emploi dans une branche de Pizza Hut, dans l’est de Londres.

  La jeune fille avait pris de l’emploi dans une branche de Pizza Hut, dans l’est de Londres.  

Ce n’est certainement pas chez nous que cela se passerait… C’est en Angleterre que les faits se sont produits, plus précisément à Hornchurch, dans l’est de Londres. Victime de harcèlement sexuel et de menaces, une collégienne a obtenu des dommages de £15 000 (Rs 675 450 au taux de change actuel) dans le cadre du procès qu’elle a intenté à son employeur.

La jeune fille, alors âgée de 16 ans, avait pris de l’emploi comme réceptionniste dans un resto de Pizza Hut à Hornchurch en août 2016. Il s’agissait de son premier job et elle travaillait 10 heures par semaine. 

Sauf qu’elle a tapé dans l’oeil de son superviseur. Lequel n’a pas hésité à lui faire des avances agressives. Il a tenté à plusieurs reprises de la prendre dans ses bras ou par les reins, multipliant les contacts physiques, murmurant dans son oreille… Lorsqu’elle a rejeté ses avances, le superviseur aurait tenté, pour la «punir», de l’intimider et de l’humilier devant ses collègues, avant de couper dans ses heures de travail.

L’Employment Tribunal de Stratford a tranché en faveur de la jeune fille. Estimant que le superviseur l’a soumise à des «menaces injustifiées, un comportement humiliant et des avances sexuelles qui n’étaient pas les bienvenues».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires