Paralysé d’une jambe: la vie de Jordy Thérèse en suspens

Avec le soutien de
Jordy Thérèse a perdu l’usage de sa jambe gauche.

Jordy Thérèse a perdu l’usage de sa jambe gauche. 

Jordy Thérèse, âgé de 23 ans, a survécu à l’accident qui s’est produit le 11 juillet à proximité du by-pass de Triolet. Accident qui a tué son ami Darmanand Jugun. C’est un policier qui les avait percutés. Le jeune habitant de Grand-Baie a passé près d’un mois à l’hôpital. Il a perdu l’usage de sa jambe gauche. Il revient sur le jour du drame.

C’est après 20 heures, alors qu’il marchait à Terre-Rouge, en direction de Roche-Bois, qu’il croise son ami Darmanand Jugun. Ce dernier lui donne un lift pour se rendre chez sa grand-mère à Roche-Bois.

À la hauteur du by-pass de Triolet, une voiture venant dans le sens inverse a foncé tout droit sur eux. «Il faisait nuit. Tout s’est passé tellement vite. J’ai pu voir que la voiture qui nous a percutés avait doublé d’autres véhicules avant de foncer sur nous», raconte le jeune homme. Et puis, ça a été le «black-out» total.

Il a repris connaissance, quelques minutes après, en bordure de route et a constaté que son ami était, lui, inerte. Jordy Thérèse avait les pieds écrasés et a perdu connaissance. C’est à l’hôpital SSRN, Pamplemousses, que le jeune homme est revenu à lui.

Ce n’est que le lendemain qu’un ami a informé les proches du rescapé de l’accident. Ils ont découvert sur place qu’il était branché à des appareils et avait subi une intervention. Il en a fait plusieurs autres durant les 25 jours qu’il a passés à l’hôpital. C’est d’ailleurs à Pamplemousses que Jordy a appris que son ami est mort lors de l’accident. «Je ne savais plus quoi ressentir. J’étais anéanti.»

À sa sortie d’hôpital, un mois plus tard, Jordy peine à reprendre le cours de sa vie. Il n’arrive plus à se déplacer seul et demeure traumatisé. «J’ai peur à chaque fois que je vois une moto ou que j’entends le bruit d’un moteur. C’est difficile pour moi», dit-il.

Le jeune homme doit aussi faire face à une autre réalité : ses projets n’aboutiront pas. «Les médecins lui ont dit qu’il ne pourra pas faire d’efforts pendant les six mois qui suivent et qu’il ne pourra plus jamais travailler», lâche sa grand-mère. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires