Travaux - Eau: des régions lourdement pénalisées

Avec le soutien de
Faute d’avoir un plan du réseau, c’est lors des fouilles que les tuyaux sont découverts.

Faute d’avoir un plan du réseau, c’est lors des fouilles que les tuyaux sont découverts.

Rose-Hill, Beau-Bassin mais aussi Quatre-Bornes, Palma ou encore Candos. Autant de régions qui ont été affectées par les lourds travaux pour la mise en route du Metro Express. Les régions avoisinant Vandermeersch se sont retrouvées sans eau depuis vendredi. Ce n’est qu’hier soir que la situation a été rétablie.

En fait, les fouilles effectuées dans le cadre du projet Metro Express ont abîmé un tuyau principal, qui existe depuis 70 ans, à Vandermeersch. Résultat : trois jours sans eau.

Mais ce qui accroît l’inquiétude des habitants: outre le Metro Express, des travaux sont également en cours pour l’installation de nouveaux tuyaux de la Central Water Authority (CWA). Comment les autorités comptent-elles s’assurer du bon fonctionnement des services essentiels en parallèle à ces gros chantiers ? D’autant qu’il n’existe aucun plan établi du réseau des tuyaux souterrains.

À l’hôtel du gouvernement, on explique que Beau-Bassin–Rose-Hill (BB-RH) compte parmi lespremiers endroits où ont été installées des canalisations. «Cela date de l’ère coloniale», explique-t-on.

Les fouilles se font-elles donc à l’aveugle ? Non, répond-on, mais on «cherche les tuyaux de la CWA» tout en fouillant. Et d’ajouter qu’une fois un tuyau découvert, il est «facile de le suivre et de cerner le réseau».

À Vandermeersch, nombre d’habitants, dont Adi Teelock, de 270 lavwa et Collectif Roland Armand, ne cachent pas leur incompréhension. «Depuis des mois, il y a des fouilles. On ne comprend pas pourquoi lancer les travaux liés au Metro Express, au déplacement des tuyaux et des câbles au même moment.»

Quoiqu’il en soit, les villes-sœurs ne sont pas les seules à être affectées par la distribution d’eau irrégulière. Dans les milieux concernés, on avance que d’autres régions, à l’instar de Quatre-Bornes, subissent également des conséquences.

Situation pas vite réglée

«BB-RH ne compte pas une distribution d’eau 24/7. Cela a toujours été le cas, même avant que les travaux ne soient entrepris. Maintenant qu’ils sont en cours, la fourniture est davantage affectée. Voilà pourquoi la CWA est obligée de pallier ce manque en diminuant la pression d’eau dans d’autres régions», explique-t-on. Ainsi, des endroits tels que la route Bassin à Quatre-Bornes, Palma ou encore Candos, se retrouvent affectés. Des régions «en hauteur» pourraient également être pénalisées.

Cette situation ne sera pas cependant vite réglée. «Les Mauriciens doivent s’armer de patience. Ces travaux apporteront des résultats. La station de traitement du Bagatelle Dam devrait être prête d’ici mai prochain et entre-temps, les tuyaux seront remplacés. La fourniture d’eau sera définitivement améliorée», fait-on valoir.

Ces travaux dans les villessoeurs ont démarré depuis février. Il est prévu de déplacer 30 km de tuyaux de la CWA ainsi que des câbles du Central Electricity Board et de Mauritius Telecom. C’est ainsi qu’outre une distribution d’eau perturbée, les habitants craignent aussi des coupures d’électricité et des lignes téléphoniques.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires