Haltérophilie: nouvelle consécration de Roilya Ranaivosoa

Avec le soutien de
Le titre n’a pas été compliqué à obtenir pour la Mauricienne aux origines malgaches. [© Lindsay Kadarasen]

Le titre n’a pas été compliqué à obtenir pour la Mauricienne aux origines malgaches. [© Lindsay Kadarasen]

Les sorties sur le continent sont un peu devenues une habitude. Et depuis trois années, maintenant, la conclusion est la même pour Roilya Ranaivosoa. La Mauricienne a décroché trois médailles d’or le dimanche 12 août au cours de la première journée des Championnats d’Afrique qui ont lieu actuellement au Youth Centre de Pointe-Jérôme.

Souvent titrée chez les -48kg, son groupe de prédilection, c’est dans la catégorie des -53kg que Roilya Ranaivosoa a finalement choisi de s’aligner. La médaillée d’argent aux derniers Jeux du Commonwealth a dominé le concours à l’arraché avec une charge à 80kg avant d’en faire de même à l’épaulé-jeté avec une barre à 100kg. Son total olympique s’élève, pour sa part, à 180kg, loin devant la Seychelloise Kathsia Télémaque (115kg) et Lehohla Mapolinyane, originaire du Lesotho (78kg). Elle avait tenté de repousser ses limites avec une charge de 83kg à l’arraché et 103kg à l’épaulé-jeté, histoire d’améliorer ses statistiques. Mais son corps n’a pas suivi. C’est, désormais, avec un capital confiance élevé qu’elle prendra part aux Championnats du monde de la discipline qui auront lieu au Turkménistan, début novembre.

Si ces trois titres ont un peu volé la vedette durant la journée inaugurale des Championnats, il n’en demeure pas moins que de belles surprises ont également été au rendez-vous dans le camp quadricolore. On pense, notamment, à la formidable prestation de Ketty Lent.

Après trois médailles d’argent l’an dernier, Ketty Lent
améliore son bilan de manière significative cette fois.
[© Lindsay Kadarasen]

En course chez les 63kg, la jeune leveuse de fonte s’est octroyé deux médailles d’argent et surtout une en or. Elle prend la deuxième position dans ce concours, derrière la Malgache Vani Ravoldlomiaina. Ketty Lent a été l’auteure de 77kg à l’arraché, de 101kg à l’épauléjeté et de 178kg au total olympique. «Je suis heureuse de cette performance. C’est vrai qu’il n’y avait pas beaucoup de concurrentes dans ma catégorie, mais je dois être satisfaite, car je n’ai pas bénéficié de préparation. Je dédie ce titre à mon père Vivian et à mes entraîneurs Gino Sooprayen et Mu Honghe».

On retiendra également la performance de Priyanka Gopaloodoo qui a terminé troisième chez les 58kg avec 43kg à l’arraché, 52kg à l’épaulé-jeté et 95kg au total olympique. «C’était dur, mais je suis contente d’avoir réussi à obtenir ces médailles», devait-elle résumer.

Pas de compétition ce lundi 13 août. Les choses reprendront demain avec six catégories au programme.

Roilya Ranaivosoa: «J’ai voulu me tester»

Roilya Ranaivosoa, triple championne d’Afrique. [© Lindsay Kadarasen]

C’est votre troisième consécration aux Championnats d’Afrique. Quelle saveur a ce titre ?
J’ai le sentiment du devoir accompli. C’est toujours une joie de recevoir des titres. Cela prouve qu’il y a derrière, un énorme travail qui a été abattu.

Justement comment s’est passée votre préparation ?
Cela n’a pas été évident car je suis un peu grippée, sans compter que j’ai perdu ma tante la semaine dernière. D’autre part, je suis encore un peu fatiguée avec le régime que je dois suivre toute une année et l’intensité des préparations.

Vous avec l’habitude d’évoluer chez les 48kg. Mais cette fois, vous concouriez chez les 53kg…
C’est un peu à cause de mon régime. Cela me rendait malade de devoir maintenir mon poids à 48kg. J’ai décidé de revenir à mon poids habituel, car peu importe ce qui pouvait arriver, je sais que cette compétition n’est pas qualificative pour les Championnats d’Afrique. J’ai voulu me tester dans une catégorie supérieure également.

Roilya Ranaivosoa, triple championne d’Afrique. [© Lindsay Kadarasen]


En attendant les médailles

Où sont passées les médailles censées récompenser les athlètes qui ont brillé lors de la première journée des Championnats ? Cette question a alimenté les conversations hier. En effet, ceux qui ont été médaillés ont reçu des breloques portant le logo du ministère de la Jeunesse et des Sports. 

Renseignement pris, ces médailles avaient été confectionnées pour les Jeux des Jeunes. Quant aux médailles destinées aux Championnats d’Afrique d’haltérophilie, il ressort qu’elles sont toujours bloquées à la douane. Selon un membre du comité d’organisation, il faudra débourser environ Rs 40 000 pour récupérer les précieux métaux et ensuite les distribuer aux vainqueurs d’hier.

Résultats

Catégorie : 53kg                                         Arraché   Epaulé-jeté   Total olympique
Or Roilya Ranaivosoa (Maurice)                  80kg         100kg              180kg
Argent Kathsia Télémaque (Seychelles)    50kg           65kg              115kg
Bronze Lehohla Mapolinyane (Lesotho)     38kg           40kg                78kg

Catégorie : 58kg                                       Arraché    Epaulé-jeté    Total olympique
Or Zohra Laghouati (Algérie)                      64kg             81kg                145kg
Argent Winniy Langat (Kenya)                   63kg             75kg                138kg
Bronze Priyanka Gopaloodoo (Maurice)  43kg             52kg                  95kg

Catégorie : 63kg                                     Arraché   Epaulé-jeté     Total olympique
Or Vani Ravoldlomiaina (Madagascar)     85kg          95kg               180kg
Argent Ketty Lent (Maurice)                       77kg        101kg               178kg
Bronze Aurelie Appaya (Maurice)              60kg          70kg               130kg
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires