Jeu d’alliances: quel poids pour le regroupement Obeegadoo-Jeeha-Labelle?

Avec le soutien de
Steve Obeegadoo lors de la réunion du comité régional de Curepipe–Midlands, mercredi 8 août.

Steve Obeegadoo lors de la réunion du comité régional de Curepipe–Midlands, mercredi 8 août.

Après la démission de Steven Obeegadoo du MMM mercredi soir, 8 août, la création d’un nouveau parti se précise avec d’autres dissidents notamment Pradeep Jeeha et Françoise Labelle. Avec le Muvman Liberater (ML) et le Mouvement patriotique (MP), deux partis fondés par des anciens mauves en activité, la question demeure : est-ce que ce nouveau parti aura un impact sur le jeu d’alliances ?

Selon un observateur politique et ancien proche du MSM, il est beaucoup plus facile pour le parti de Pravind Jugnauth de s’allier avec le regroupement du trio Obeegadoo-Labelle-Jeeha que de contracter une alliance avec le MMM. «Paul Bérenger sera très exigeant. Il demandera un très grand nombre de tickets et de nominations, sans compter les autres demandes. Le MSM aura à faire beaucoup de concessions. Ceux qui ont déjà fait alliance avec Paul Bérenger l’ont payé très cher lors des négociations», dit-il.

Cependant, l’historien et l’observateur politique Jocelyn Chan Low ne croit pas que la venue d’un nouveau parti aura une influence sur l’échiquier politique. «L’équipe d’Obeegadoo a une bonne couverture politique, mais que vaut-elle auprès de l’électorat ? Pour pouvoir négocier avec un autre parti, elle doit avoir un poids», argue-t-il.

«Si jamais il faudra faire une alliance, ce sera avec n’importe quel parti. Pourquoi pas avec les bleus et les rouges ou encore avec Lalit ? Nous ne parlons pas d’alliance pour le moment.»

Que fera donc Steven Obeegadoo ? Le principal concerné affirme qu’il n’est pas l’heure de parler d’alliance avec le MSM. «Si jamais il faudra faire une alliance, ce sera avec n’importe quel parti. Pourquoi pas avec les bleus et les rouges ou encore avec Lalit ? Nous ne parlons pas d’alliance pour le moment. Notre objectif est d’animer des réunions dans les circonscriptions», indique-t-il.

Si le ML d’Ivan Collendavelloo demeure avec Pravind Jugnauth et que la bande à Obeegadoo rejoint le parti soleil, ce sera un regroupement d’anciens militants autour du MSM.

Toutefois, ce ne sera probablement pas avec Alan Ganoo. Il nous revient que le MP aurait déjà trouvé un arrangement avec le PTr depuis l’élection partielle de Belle-Rose–Quatre-Bornes. Selon un proche des rouges, une alliance PTr-PMSD-MP aurait été pratiquement finalisée avec 45 tickets au PTr, 11 aux bleus et 4 au parti d’Alan Ganoo.

Ce dernier dément toutefois qu’il y ait eu un accord. «Nous ne sommes en négociation avec aucun parti. Les élections sont assez loin. Au moment opportun, nous déciderons de notre stratégie politique», déclare le président du MP.

Pour Jocelyn Chan Low, les prochaines élections seront une lutte à trois avec le MMM, le MSM et le PTr qui iront chacun de leur côté. «Les militants mauves risquent de ne pas apprécier une alliance avec le MSM, surtout avec ses casseroles. Une alliance PTr-MMM est impensable puisqu’elle n’a pas marché», observe-t-il. Jocelyn Chan Low est d’avis qu’il serait plus judicieux pour le parti de Paul Bérenger de se présenter seul aux élections.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires